Exposition : « La grande bouffe. Peintures comiques dans l’Italie de la Renaissance », Soissons – Musée Saint-Léger, du 28 octobre 2017 au 11 mars 2018.

S. Laroche et Ch. Brouard (dir.), La grande bouffe. Peintures comiques dans l’Italie de la Renaissance, Editions Liénart, 88 p., 2017.

 

Dans le cadre du projet « Heures italiennes, un voyage dans l’art italien des Primitifs au Rococo », le musée de Soissons propose un événement inédit consacré à l’un des aspects les moins connus de l’art italien : la peinture bouffonne. Le musée conserve dans son fonds ancien une toile représentant un repas bachique attribuée à Niccolò Frangipane, peintre vénitien de la fin du XVIe siècle. Restaurée, elle est confrontée à une série de tableaux attribués à Frangipane, son entourage, ainsi qu’aux maîtres du genre, Vincenzo Campi et Bartolomeo Passerotti. Ce déploiement exceptionnel d’œuvres provenant de différentes collections publiques et privées françaises s’enrichit d’une série de reproductions d’estampes rares issues du Recueil des pièces facétieuses et bouffonnes conservé à la Bibliothèque Nationale de France. Un ensemble de photographies et documents d’archives prêtés par la Cinémathèque française illustrent les phénomènes de résurgences de cet univers pictural à l’œuvre dans le cinéma italien, offrant une invitation à la « Grande Bouffe » telle que Marco Ferreri l’avait imaginée dans son long métrage d’anthologie auquel l’exposition emprunte son titre.

 

Livret PDF

Source


Vous aimerez aussi...