• Non classé

Thèse publiée : Denis Ribouillault, Rome en ses jardins – Paysage et pouvoir au XVIe siècle

Capture plein écran 02052013 182147.bmp

 

Et si le paysage n’était pas seulement un genre pictural, mais aussi une construction culturelle et sociale…

Des décors peints aux jardins, des parcs de chasse aux cartes géographiques, les formes changeantes du paysage révèlent les intérêts territoriaux d’une élite aux yeux de qui posséder la terre revêtait une dimension éminemment symbolique.

Rome à la Renaissance offre un terrain d’observation idéal pour comprendre la nature de ces enjeux et leurs modalités. À travers l’analyse d’un riche corpus de vues peintes dans les loges des palais – paysages de villes ou de campagnes, séries de villas ou de bourgades –, ce livre met en oeuvre une « archéologie du regard » en conviant le lecteur à une promenade dans ces lieux de mémoire et de pouvoir.


Denis Ribouillault est professeur d’histoire de l’art à l’université de Montréal. Il est l’auteur de nombreuses études sur les villas de Rome à la Renaissance, la peinture de paysage, la cartographie et les jardins. Il a codirigé l’ouvrage Le Paysage sacré dans l’Europe de la première modernité (Florence, 2011).

Collection « L’Art et l’Essai » 12

Éditeur CTHS-INHA

Distributeur Sodis | F30861.0

ISBN 978-2-7355-0794-8

Description 400 p. | 16,5 x 22 cm | ill. | br.

Parution 15 mai 2013

Prix 38 €

Vente France : http://www.cths.fr/ | ventes@cths.fr

 

 


Vous aimerez aussi...