Compte-rendu d’Angèle Tence sur l’exposition Utrecht, Caravaggio and Europe, Munich, Alte Pinacothek, du 17 avril au 21 juillet 2019

Après une première présentation au Centraal Museum à Utrecht, l’exposition Utrecht, Caravaggio and Europe organisée par Liesbeth M. Helmus (conservatrice au département des peintures, dessins et sculptures des maîtres anciens au Centraal Museum) et Bernd Ebert (conservateur des peintures flamandes et germaniques de l’Alte Pinacothek), est désormais visible 17 avril au 21 juillet 2019 à l’Alte Pinacothek de Munich. Le design et le graphisme ont été conçus par la société Büro für Gestaltung basée à Munich. Les nombreux événements autour de l’exposition (jusqu’au 18 juillet) sont présentés sur le site officiel. L’audioguide en allemand ou en anglais est très bien fait, agrémenté pour chaque œuvre de musiques composées par les étudiants de la Hochschule für Musik und Theater München.

L’exposition est centrée sur trois peintres nés à Utrecht entre 1588 et 1592, Hendrick Ter Brugghen, Gerard van Honthorst et Dirck van Baburen. Tous ont voyagé en Italie autour de l’âge de vingt ans et été profondément marqués par l’œuvre romaine de Caravage. Comptant 78 peintures organisées en 5 parties thématiques (l’introduction, les Héros, les Saints, le Christ et les Pécheurs) elles-mêmes divisées en 22 sections, l’exposition propose un dialogue entre ces trois artistes, Caravage et une quinzaine de ses émules actifs à Rome au début du XVIIe siècle dont Bartolomeo Manfredi, José de Ribera ou encore Valentin de Boulogne.

Télécharger : Compte-rendu Utrecht, Caravaggio and Europe


Vous aimerez aussi...