Compte-rendu de l’exposition “Fra Angelico y los inicios del Renacimiento en Florencia”, Madrid, Museo del Prado, du 28 mai au 15 septembre 2019

Pour célébrer son bicentenaire (1819-2019), le Musée du Prado choisit d’organiser, du 28 mai au 15 septembre 2019, une exposition consacrée à Fra Angelico et aux origines de la Renaissance à Florence. Organisé par Carl Brandon Strehlke, conservateur émérite du Philadelphia Museum of Art, le parcours se développe autour de trois œuvres de l’artiste dominicain appartenant au musée espagnol, à savoir deux peintures provenant de la collection du duc d’Albe, les Funérailles de saint Antoine abbé et la Vierge à la grenade, ainsi que l’Annonciation conçue pour le couvent de San Domenico de Fiesole.

Avec ces trois tempere madrilènes, dialoguent quatre-vingts œuvres venues des principaux musées d’Europe et des États-Unis dont la plupart n’avait jamais été exposée en Espagne. Le choix de ces emprunts a été dicté par la volonté de rendre compte des échanges entre les peintres, sculpteurs, architectes, humanistes et théologiens qui ont contribué à faire de Florence le berceau de la Renaissance.

Pour continuer la lecture, cliquez ici : Campagnoli Fiammetta – Fra Angelico ou quand le couvent n’est plus une tour d’ivoire

 


Fiammetta Campagnoli

Fiammetta Campagnoli est doctorante en histoire de l'art moderne à l'Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne. Ses recherches se concentrent sur la perception et sur la réception de la spatialité de l’image mariale au XVe et au XVIe siècle.

Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search