Le CESR aux Rendez-vous de l’Histoire, Blois, 9-13 octobre 2019

Les 22es Rendez-vous de l’histoire se dérouleront à Blois du 9 au 13 octobre 2019 et auront cette année pour thème : « L’Italie ». Comme chaque année, le Centre d’études supérieures de la Renaissance participe à travers plusieurs événements.

 

Jeudi 10 octobre

 

  • 14h-15h30 Ludovic Sforza, duc de gloires et duc déchu : de Milan a Loches
    Proposée par l’Association Des Étudiants En Patrimoines (ADEEP) de l’École Supérieure en Intelligence des Patrimoines (Centre d’Études – Supérieures de la Renaissance, CESR – Université de Tours)
    Table ronde / INSA – Salle polyvalente
    INTERVENANTS : Aymeric GAUBERT (Étudiant en master 2 au CESR, Président de l’Association Des Étudiants En Patrimoines (ADEEP)), Nicole SORIN (Étudiante en master 2 au CESR), Pascal BRIOIST (Professeur d’Histoire au CESR)
    Usurpateur du duché de Milan, condottiere, mécène de Léonard de Vinci et amoureux de la voltige, Ludovic Sforza voit son ascension stoppée par les guerres d’Italie. Abandonné par tous, il devient le prisonnier de Louis XII et finit – ses jours à Loches où les murs conservent les traces de son passage.

 

Vendredi 11 octobre

 

  • 11h30-13h La Renaissance italienne dans la Renaissance européenne (XVe – XVIe siècles) : avant-garde ou second rôle ?
    Carte blanche au Centre d’Études Supérieures de la Renaissance, Université de Tours
    Table ronde / Château Royal de Blois – Salle des conférences
    MODÉRATION : Florence ALAZARD (CESR, Université de Tours)
    INTERVENANTES : Joana BARRETO (Université Lyon 2), Caroline CALLARD (EHESS), Luisa CAPODIECI (Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne), Delphine CARRANGEOT (Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines)
    La péninsule italienne a-t-elle été l’avant-poste de la Renaissance européenne ? S’il semble désormais acquis que cette dernière a davantage résulté de circulations à l’échelle de tout le continent, le statut de l’Italie dans ce moment singulier mérite d’être exploré.

 

  • 14h-15h30 Convaincre en Italie à la Renaissance
    Portée par l’Association des Doctorants du Centre d’Études Supérieures de la Renaissance (CESR)
    MODÉRATION : Kevin ROGER (Doctorant en Musicologie au CESR), Amaëlle MARZAIS (Doctorante en Histoire de l’Art au CESR)
    INTERVENANTS : Anne-Gaëlle CUIF (Doctorante en Histoire au CESR, en cotutelle avec l’Université de Turin) Nina ROUYER (Doctorante en Musicologie au CESR, musicienne professionnelle), Lorenzo PAOLI (Doctorant en Histoire au CESR), Fahd NAKIB (Doctorant en Philosophie au CESR)
    À travers l’intitulé « Convaincre en Italie à la Renaissance », l’ADCESR souhaite interroger les méthodes visant à convaincre – un public (auditeur ou lecteur) en vigueur – en Italie durant la Renaissance. Ces moyens seront abordés sous toutes leurs formes, telles que l’argumentation, la rhétorique ou encore la séduction, au sein d’une dynamique pluridisciplinaire (littérature, musicologie, philosophie).

 

  • 16h-17h30 L’Italie ‘sede della musica’
    Table ronde / Université – Amphi 1
    MODÉRATION : Florence ALAZARD (CESR, Université de Tours)
    INTERVENANTS : Philippe CANGUILHEM (CESR, Université de Tours), Charlotte GINOTSLACIK (CNSMD de Lyon, Orchestre national du Capitole), Mélanie TRAVERSIER (Université de Lille), Alexandre VINCENT (Université de Poitiers)
    Présente dans tous les champs de la vie sociale et politique, la musique a rythmé l’histoire de la péninsule, accompagnant, voire anticipant, ses aléas : peut-on parler d’une musique italienne ? Les usages sociaux et politiques de la musique en Italie ont-ils varié au cours du temps ?

 

  • [Château de Talcy] 18h-19h Rire en images à la Renaissance
    Conférence / Château de Talcy – Salle des fêtes
    Francesca ALBERTI (CESR, Université de Tours, actuellement Chargée de mission pour l’histoire de l’art à l’Académie de France à Rome – Villa Médicis)
    On rit des œuvres d’art depuis l’Antiquité, mais comment les artistes ont-ils cherché à faire rire˜? Cherchent-ils d’ailleurs à faire rire lorsqu’ils représentent le rire ? De qui et de quoi rit le public du passé ? En s’intéressant à l’art de la Renaissance en Italie, la conférence explorera les différentes formes et degrés du rire, du burlesque au facétieux, du savant au grivois, en passant par l’ironie.

 

Samedi 12 octobre

 

  • 11h30-12h30 Léonard 2 Vinci
    Rencontre / Maison de la BD
    MODÉRATION : Christophe MEUNIER (ESPÉ Centre-Val de Loire, Université de Tours)
    INTERVENANTS : Pascal BRIOIST (CESR – Université de Tours), Stéphane LEVALLOIS (Designer pour le cinéma et la publicité, scénariste et dessinateur de bandes dessinées)
    Dans un lointain futur, à bord du vaisseau « Renaissance », Léonard 2.0, clone de Léonard, revient sur le passé de son glorieux « ancêtre » afin de trouver les armes qui permettront à l’humanité́ de vaincre l’envahisseur extraterrestre… Échange entre Stéphane Levallois, auteur de ce récit de science-fiction, « créateur de mondes et de monstres », et Pascal Brioist, éminent spécialiste de Léonard.

 

  • 16h-17h30 Gouverner la ville (Antiquité – époque moderne)
    Carte blanche à l’Université de Tours
    Table ronde / INSA – Amphi Denis Papin
    MODÉRATION : Didier BOISSEUIL (Université de Tours)
    INTERVENANTS : Sylvain JANNIARD (Université de Tours), Nathalie BOULOUX (CESR – Université de Tours), Eleonora CANEPARI (Université d’Aix-Marseille)
    La péninsule italienne fut pendant des siècles, l’une des parties de l’Europe les plus urbanisées. On s’emploiera à montrer comment ces agglomérations ont été gouvernées depuis l’Antiquité jusqu’à l’époque moderne en précisant le rôle des élites dans la gestion des communautés.

 

Dimanche 13 octobre

 

  • 9h30-11h Patrimoine italien : entre innovations et impasses ?
    Table ronde / Université – Amphi 2
    MODÉRATION : Francesca ALBERTI (CESR, Université de Tours, actuellement Chargée de mission pour l’histoire de l’art à l’Académie de France à Rome – Villa Médicis)
    INTERVENANTS : Antonella FENECH KROKE (Centre André Chastel, CNRS), Stefano BAIA CURIONI (Universita’ Bocconi), Monica PRETI (Musée du Louvre)
    Musée en plein air, l’Italie est le théâtre d’un rapport constamment renouvelé entre le présent et le passé. La table ronde vise à inscrire dans une temporalité historique longue, les débats d’actualité concernant les usages politiques et aussi commerciaux du patrimoine italien.

 

  • 11h30-12h30 La formation de Léonard de Vinci
    En partenariat avec les Amis du Château et des Musées de Blois
    Conférence à deux voix / Maison de la magie
    Pascal BRIOIST (CESR, Université de Tours), Laure FAGNART (Université de Liège)
    L’activité plurielle de Léonard de Vinci ne cesse d’étonner. Elle s’explique toutefois – en partie du moins – par son apprentissage. Sa formation eut en effet lieu dans la bottega d’Andrea del Verrocchio qui était peintre, sculpteur et ingénieur.

 

  • 14h15-15h45 L’art au féminin, femmes, artistes et commanditaires dans l’Italie de la Renaissance
    Carte blanche au Collectif d’historiens de l’art de la Renaissance
    Table ronde / Université Amphi 1, site Chocolaterie de l’IUT
    MODÉRATION : Francesca ALBERTI (CESR, Université de Tours, actuellement Chargée de mission pour l’histoire de l’art à l’Académie de France à Rome – Villa Médicis)
    INTERVENANTS : Joana BARRETO (Université Lumière-Lyon ˜II), Valentina SAPIENZA (Université Ca’Foscari de Venise), Michel HOCHMANN (EPHE), Maurice BROCK (CESR)
    Dans l’Italie de la Renaissance, l’image de la femme s’affirme et s’enrichit de multiples nuances. Si le Pétrarquisme établit les composantes d’une beauté féminine idéale que les artistes cherchent à réélaborer et immortaliser, en même temps une image plus sociale se fraye un chemin à travers une multitude de représentations qui montrent les activités de la femme, différents moments de sa vie, l’environnement domestique qui lui était réservé, les qualités et rôles qu’elle était censée incarner – religieuse, nourrice, mère, courtisane, veuve… Le genre féminin accède ainsi à un degré de représentation inédit, assujetti toutefois , très souvent, aux stratégies et aux imaginaires des hommes. Il fait l’objet de multiples débats et d’argumentations qui visent à lui accorder un statut spécifique – toujours subsidiaire et subordonné au genre masculin. Et pourtant, dans cette société souvent misogyne, la femme trouve une place dans la création artistique : elle inspire un grand nombre de sujets iconographiques, des œuvres lui sont spécifiquement destinées, elle exerce le rôle de mécène et aussi le métier d’artiste. Ces changements seront interrogés en portant une attention renouvelée aux œuvres qui témoignent, autant que les textes, de la vie et de la construction d’un imaginaire féminin influent pendant des siècles.

 

  • 16h-17h30 Le Centre – Val de Loire et l’Italie à la Renaissance
    Carte blanche aux Presses Universitaires François-Rabelais
    Table ronde / Préfecture – Salle de réception
    MODÉRATION : Samuel LETURCQ (Directeur des PUFR, Université de Tours)
    INTERVENANTS : Marie-Luce DEMONET, (CESR, Université de Tours), Luc FORLIVESI (Mission de coordination de l’architecture et du patrimoine à la DRAC Centre-Val de Loire), David RIVAUD (CESR, Université de Tours), Alain SALAMAGNE (CESR, Université de Tours)
    Le Val de Loire conserve de nombreux témoignages de la Renaissance ; par les figures illustres qui y ont vécus, par l’architecture de ses villes, ses cathédrales, ses châteaux et leurs jardins. Comment les relations avec l’Italie ont façonné cet héritage régional ? À travers l’exemple des châteaux et leurs jardins, ainsi que ceux des villes d’Orléans et de Tours, découvrez les influences de la Renaissance italienne sur la construction du patrimoine en région Centre-Val de Loire.

 

Programme complet des Rendez-vous de l’Histoire de Blois

Source


Vous aimerez aussi...