Conférence : “Pouvoir et performance: le manteau de la cheminée de Charles Quint à Bruges”, par Ethan Matt Kavaler, 4e séance du séminaire commun de l’INHA, Salle Vasari, jeudi 06 mars 2014, 18h

 

 

Ethan Matt Kavaler (université de Toronto) invité par Jean-Marie Gillouët

6 mars 2014
18h-20h
Galerie Colbert
Salle Giorgio Vasari
2, rue Vivienne
75002 Paris

Accès : 6 rue des Petits-Champs
entrée libre

 

Comment les œuvres d’art politiques ont-elles pu négocier entre des intérêts rivaux, valoriser le pouvoir et la présence des gouvernants tout en soutenant les droits et les privilèges concurrents de leurs sujets ? Et selon quelles modalités la sculpture a-t-elle résolu ces problèmes quand la peinture y échouait? Le manteau sculpté de la cheminée de Charles Quint à Bruges en est un exemple révélateur, dont l’agentivité découle pour partie de rituels destinés à réconcilier ces attentes contradictoires. Avec ses statues grandeur nature débordant sur l’espace communautaire, le manteau permettait d’engager les spectateurs dans une série de performances structurées par le souvenir des pratiques sociales et politiques antérieures. De tels monuments gagneraient à être abordés en termes de performativité, d’actes collectifs à la fois exécutés et reconstitués régulant les relations de pouvoir. Leurs propriétés spatiales, plastiques et matérielles sont déterminantes dans leur capacité à façonner les croyances et structurer les relations interpersonnelles au sein de l’espace public.

Ethan Matt Kavaler est professeur d’histoire de l’art et directeur par intérim du département d’Histoire de l’art de l’université de Toronto. Il est aussi directeur adjoint du Centre d’études de la Réforme et de la Renaissance de la Victoria University in the University of Toronto. Il est l’auteur du récent Renaissance Gothic: Architecture and the Arts in Northern Europe 1470- 1540 (2012) et de plusieurs études sur l’ornement, le mode artistique, la périodisation et l’architecture du gothique tardif. Le professeur Kavaler a également écrit sur la peinture profane des Pays-Bas au début de l’époque moderne (Pieter Bruegel: Parables of Order and Enterprise, 1999). Ses recherches en cours portent sur la sculpture néerlandaise du xvie siècle. Il est membre de l’Académie royale d’archéologie de Belgique et a siégé au comité directeur du réseau des Historians of Netherlandish Art.

 

 


Vous aimerez aussi...