Parution : Le miroir et l’espace du prince

Le miroir et l’espace du prince, ouvr. coll., dir. Ph. Morel, Tours, Presses de l’Université François Rabelais & Presses Universitaires de Rennes , collection Renaissance, 2012.

Sommaire

S’engageant sur des questions iconographiques d’ordre astrologique, hiéroglyphique, emblématique et allégorique, cet ensemble de textes aborde ensuite le portrait du prince selon son apparence vestimentaire et les fonctions qui lui sont accordées. Une seconde partie examine le reflet du prince en son double, qu’il soit divinité mythologique, empereur ou général romain, et dégage les messages politiques qui en résultent pour magnifier les vertus du souverain et l’image de son gouvernement. La dialectique de l’exploit guerrier et du souci topographique s’impose ensuite pour célébrer le territoire, induire l’idée d’un pouvoir central ou métamorphoser l’histoire en mythe, tandis que la fin de l’ouvrage montre comment la représentation de l’espace urbain peut répondre de diverses manières aux enjeux de la mémoire et du pouvoir.
Centré sur les notions de miroir et d’espace appliquées à la figure du prince dans le contexte italien de la Renaissance, cet ouvrage est traversé par deux axes de réflexion. Le premier est hérité de la tradition des Miroirs du prince où celui-ci doit se construire une image et se conformer à un idéal, généralement exprimé par un jeu de symboles, d’allégories et d’analogies. Le second tend à montrer que l’image du prince est bien moins élaborée en termes d’intériorité que tournée vers un réseau d’apparences et un système de rapports de force dont l’espace de la cour, de la cité et du territoire constitue le véritable enjeu et le terrain d’exercice.



Vous aimerez aussi...