Atelier de recherche international : « Corps troublants. Images et imaginaires dans la première modernité », Académie de France à Rome, Villa Médicis, 26-28 novembre 2020

Att. Pirro Ligorio, Cinq figures masculines attachées à un arbre, v. 1535, sanguine sur papier vergé, 272 x 222 mm © Genève, collection Jean Bonna

Dans la culture visuelle de la première modernité, la représentation de corps contorsionnés, désarticulés ou fragmentaires, de visages grimaçants ou déformés par des émotions ou des actions particulières, de corps ouverts révélant organes et orifices, peut saisir autant que perturber le spectateur. Ces images provoquent une incongruité troublante, possiblement agressive. Mais qu’est-ce qui cause ce trouble ? Peut-on définir et circonscrire cet affect ? A-t-il toujours été ressenti ainsi à travers le temps et dans d’autres cultures ?

Ces expressions d’une corporéité troublante émergent du contraste avec l’idéalisation du corps, sans cesse refaçonné par les constructions culturelles des sociétés. En donnant à voir un corps dés-idéalisé, certaines images séduisent en même temps qu’elles agressent, provoquent par une tonalité obscène ou risible ; elles peuvent dérouter, dégoûter, ou même ‘exciter’ à cause de gestes, postures et mouvements ‘excessifs’ ou incongrus.

L’atelier de recherche sonde la fécondité et la richesse de tels imaginaires, jetant une nouvelle lumière sur les pratiques et les phénomènes qui informent et affectent la production d’images et leur appréhension sensible, cognitive, psychique et physiologique.

Programme :

Jeudi 26 novembre

Introduction : Francesca Alberti, Giovanni Careri, Antonella Fenech Kroke

10h-13h : ESTHÉTIQUE DE L’ALTÉRITÉ, Répondant Martial Guédron

The Trouble that Binds: Jacques Callot’s I Gobbi and Les Gueux (c. 1621-1625) – Marika Takanishi Knowles, University of St Andrews

Le corps difforme du vilain : «Estrangénéité», engagement inapproprié et dissonance cognitive chez Le LorrainFrédéric Cousinié, Université de Rouen-Normandie

Precarious Body: The Crooked Carpenter of Innsbruck – Sara Frier, Yale University/National Gallery of Art, CASVA

Discussion

 

14h30-17h30 : CORPS TOURMENTÉS, Répondant Diane Bodart

Disfigured Mobiles: Titian, Ribera and the Four Sinners – Todd Olson, University of California, Berkeley

Deformitas te format. Les corps troublants des martyrs de Circignani à Poussin – Ralph Dekoninck, Université Catholique de Louvain

Capite traverso. Re-voltes et punitionsAntonella Fenech Kroke, CNRS / Centre André Chastel

The crowd goes wild: representations of the brothers de Witt at the limits of the humanThomas Balfe, Edinburgh College of Art

Discussion

Vendredi 27 novembre

10h-12h30 : HYBRIDITÉS, Répondant Michel Weemans

Emblems, gender and hybrid bodies – Sara Matthews-Grieco, Syracuse University

Le Saint Jean Baptiste au bélier de Caravage : corps troublant et sujet troublé – Giorgio Fichera, EHESS / CEHTA

“Perverse Images”: Monstrous Beauty and Monkey Business in Italian Art from Botticelli to Bronzino – Patricia Rubin, New York University

Discussion

 

14h30-17h30 : TORDRE LE CORPS, Répondant Dominique Brancher

Anti-corpi. Sulla figura di spalle nell’arte di Girolamo Romanino – Luca Esposito, Sapienza Università di Roma

La figure contorsionnée, ou le mouvement inquiet. Figures et affects contradictoires, de Léonard et Michel-Ange à Giordano Bruno – Baptiste Tochon-Danguy, EPHE-CNRS/LEM

Délassement. Rire. Concupiscence. Fabrique, efficacité et transversalité du corps obscène dans l’art de ParmigianinoNicolas Misery, Musées de Marseille/LARHRA

Des nus déconcertants. Le trouble face à La Chute des anges rebelles d’Andrea Commodi – Angèle Tence, Université Paris 1 Panthéon- Sorbonne

Discussion

Samedi 28 novembre

10h-13h : LE TROUBLE ET LA NORME, Répondant Giovanni Careri

Harmed bodies, Disgust and social space – Carolin Behrmann, Kunsthistorisches Institut in Florenz

The “Devil’s Crucifixes” and Ter Brugghen – Chiara Franceschini, Ludwig-Maximilians-Universität, München

La surface du cru : les dessins anatomiques de Gérard de Lairesse et l’obscénité du cadavre – Rafael Mandressi, Centre Alexandre Koyré / CNRS

The image in the mirror – Andrea Pinotti, Università degli studi di Milano

Discussion et fin des travaux.

 

Atelier de recherche organisé par Francesca Alberti, Académie de France à Rome – Villa Médicis ; Antonella Fenech, CNRS / Centre André Chastel ; Giovanni Carreri, IUAV Université di Venezia.

Partenariat : Centre André Chastel – CNRS/Sorbonne Université IUAV Università di Venezia

L’atelier de recherche aura lieu en ligne via Zoom. L’inscription est gratuite, mais obligatoire. Veuillez-vous inscrire à l’adresse suivante : corps troublants / zoom.

Version PDF



Citer ce billet
Juliette Brack (2020, 16 novembre). Atelier de recherche international : « Corps troublants. Images et imaginaires dans la première modernité », Académie de France à Rome, Villa Médicis, 26-28 novembre 2020. Centre d'Histoire de l'Art de la Renaissance. Consulté le 19 mai 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/mof2

Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search