Appel à contribution : Histoire de l’art (88): Limites et pratiques de l’art. Matérialités et objets / processus et réceptions, date limite le 31 janvier 2021

Histoire de l’art souhaite placer au cœur de son prochain numéro (88, prévu pour le second semestre 2021) la notion de «limite», à la fois comme expérience de la création artistique, dans ses usages, contenus, matériaux, et comme cadre de l’histoire de l’art, dont le périmètre même porte en germe les éventuels franchissements et dépassements de la discipline. La réflexion attendue portera sur la manière dont la création artistique comme l’histoire de l’art sont traversées, modifiées, reprises par leurs propres limites, limites subies ou librement définies. Ce numéro fera également une place aux propositions prenant le parti de sonder les limites discursives de l’histoire de l’art, dans leur approche disciplinaire ou historique.

La notion de «limite» est intrinsèquement ambivalente; elle peut exprimer à la fois la contrainte, la limitation, l’obstacle, l’impasse, le défaut, voire même l’erreur (toutes idées chargées d’une tonalité réductrice et/ou négative), mais également le périmètre, le seuil, le comble, la marge, la liminalité ou encore l’interface (tous concepts évoquant davantage le dépassement que l’entrave). Dans l’un comme dans l’autre cas, la «limite» installe, d’une part, l’artiste et l’œuvre, de l’autre, l’historien de l’art et son regard scrutateur, à la croisée des chemins: demeurer dans ou en-deçà des marges (mais imposées par qui ? par quoi ?) ou bien contourner ou dépasser celles-ci (par quels moyens? pourquoi?). L’histoire de l’art et de la culture visuelle abonde de manifestations mettant en jeu les limites, qu’elles soient matérielles, techniques, formelles, iconographiques, iconologiques, euristiques, etc. Quels enjeux se déploient lorsqu’on est confronté à des limites techniques dans la pratique de l’art? Et comment penser les choix de médiums excédant les normes et les paradigmes? La question inclut aussi bien les limites matérielles et techniques que celles s’imposant aux formes et aux contenus des créations artistiques.

Tirant parti de ces quelques observations où se nouent art et histoire, possibilités et nécessités, vouloirs et indéterminations, contraintes et détournements, ce numéro d’Histoire de l’art souhaite interroger la manière dont les limites (aussi disparates soient-elles) s’exercent sur les œuvres, comment obstacles, contournements ou dépassements des limites (relevant de la technique, la commande, la visibilité, la censure voire l’autocensure) peuvent in-former la création, la réception, l’étude, mais également la conservation et l’exposition des objets dans les institutions patrimoniales, voire même (sur)déterminer leur place dans la culture visuelle aujourd’hui comme par le passé.

Le numéro sera coordonné par Antonella Fenech-Kroke, directrice adjointe du Centre André-Chastel, et par Dominique de Font-Réaulx, rédactrice en chef de la revue.

Retrouvez l’appel complet sur le blog de l’APAHAU: http://blog.apahau.org/cfp-histoire-de-l-art-88-limites/

Les synopsis d’une page au format PDF, comprenant une présentation du sujet problématisé ainsi qu’une courte biographie de l’auteur, sont à adresser à: revueredachistoiredelart@gmail.com pour le 31 janvier 2020 au plus tard.

Le comité de rédaction étudiera les propositions envoyées. Les projets retenus feront l’objet d’articles à remettre pour le 15 mai 2020.

Source


Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search