Parution : Martine Clouzot, La musique en images Instruments, voix et corps sonores dans les manuscrits enluminés (XIIIe-XVe siècles), Turnhout, Brepols, 2021

Par l’image, la musique est figurée de façon inventive et étonnante dans les manuscrits enluminés entre le XIIIe et le XVe siècle.

Par les images, la musique est figurée de façon inventive et étonnante dans les manuscrits enluminés entre le XIIIe et le XVe siècle, principalement en France et en Angleterre. C’est cette capacité d’invention des enlumineurs à rendre visible ce qui est invisible, à savoir les sons des instruments et les voix des chanteurs, qui retient l’attention. La démarche consiste à se fonder sur les cadres généraux de formation et de pensée des lettrés de l’époque : les arts libéraux et la théologie. A partir de cette culture savante commune, ce livre cherche à comprendre les différents procédés visuels élaborés par les « concepteurs d’images » pour faire voir et entendre « la musique » sur le support matériel et culturel particulier du manuscrit.

Dans la société médiévale, le verbe et l’image sont aux fondements théologiques et anthropologiques du corps et de l’âme. Cette étude postule alors que les images du roi David, des jongleurs, des fous, des bêtes, des hybrides, participent d’une double représentation culturelle et morale : celle du statut social des « gens de savoir », initiés à la musica, concepteurs des livres et des images à l’usage des clercs, laïcs et/ou nobles cultivés ; celle du but ultime des savoirs des lettrés, et donc des livres enluminés : la conversion des mœurs par la discipline des corps en vue du salut des âmes.

Source


Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search