Appel à contribution : « Les formes de l’empathie. Arts et langages », Notos. Espaces de la création. Arts, écritures, utopies, date limite le 12 avril 2021

Quand nous contemplons le visage d’une personne, un paysage d’émotions s’offre à nous : nous entrons spontanément en résonance avec autrui. L’empathie est cette sonance qui se situe sur le plan émotionnel, mais aussi cognitif : à la fois psychique et biologique, ce phénomène qui nous relie les uns aux autres a joué un rôle majeur dans l’histoire de l’évolution. Dans son ouvrage L’âge de l’empathie, Frans de Waal souligne combien la survie de nombreuses espèces d’animaux soit étroitement liée à leur capacité de coopération et de partage de leurs ressources. Placé sous le signe de l’interdisciplinarité et d’une réflexion transversale, ce numéro propose d’investiguer les formes de l’empathie dans la production artistique et littéraire passée et contemporaine, ainsi que ses langages.

Présentation

Nous sommes heureux et heureuses de vous annoncer notre appel à contributions pour le numéro 6 de la revue Notos. Espaces de la création : arts, écritures, utopies. Placé sous le signe de l’interdisciplinarité et d’une réflexion transversale, ce numéro propose d’investiguer les formes de l’empathie dans la production artistique et littéraire passée et contemporaine, ainsi que ses langages. Les propositions reçues seront étudiées en double aveugle par les pairs, et devront être soumises avant le 12 avril, en prévision de leur publication à la fin de l’année 2021.

Argumentaire

Quand nous contemplons le visage d’une personne, un paysage d’émotions s’offre à nous : nous entrons spontanément en résonance avec autrui. L’empathie est cette sonance qui se situe sur le plan émotionnel, mais aussi cognitif : à la fois psychique et biologique, ce phénomène qui nous relie les uns aux autres a joué un rôle majeur dans l’histoire de l’évolution. Dans son ouvrage L’âge de l’empathie, Frans de Waal souligne combien la survie de nombreuses espèces d’animaux soit étroitement liée à leur capacité de coopération et de partage de leurs ressources.

À l’ère de l’Anthropocène, la pandémie de COVID-19 a clairement démontré notre profonde interdépendance d’une part et que, d’autre part, la survie de la biodiversité sur notre planète dépend du degré d’empathie entre les individus d’une même espèce, mais aussi entre espèces différentes. En période de danger, il est nécessaire d’oublier ce qui nous divise car, au sein des catastrophes, nous sommes capables de « bâtir un paradis dans un enfer » (Rebecca Solnit).

Dans le sillon des réflexions développées au cours du séminaire Théories et pratiques du care, organisé par les équipes ReSO et LIRDEF, nous invitons doctorants, enseignants et chercheurs à réfléchir sur le rôle de l’empathie dans les arts, la littérature et le processus de traduction entre les langues et les langages. Dans quelle mesure la création – artistique, littéraire, linguistique – nous permet de comprendre la possibilité d’un autre récit, individuel et collectif, où la sollicitude joue un rôle essentiel pour nous tous ? Au cœur des écosystèmes vivants, l’empathie est la fibre constitutive de ce nouveau tissu collectif fondé sur la vision profonde de l’interdépendance et la réalisation de la solidarité active.

Nous encourageons l’envoi de propositions qui portent sur ces différents axes, et qui mettent en lumière le rôle de l’empathie dans la production artistique et littéraire, passée et contemporaine, y compris par des approches interdisciplinaires. 

Procédure de soumission

Les contributions des enseignants, chercheurs confirmés, mais aussi des jeunes chercheurs et doctorants, sont les bienvenues. Les propositions (sous la forme d’un abstract en français, italien ou anglais de 500 mots maximum), accompagnées d’un curriculum vitae académique, sont à envoyer en format MS Word ou OpenDocument avant le 12 avril 2021 sur la plateforme Numerev  (www.numerev.com).

La taille des articles devra être comprise entre 8 000 et 12 000 mots, bibliographie et notes de bas de page incluses. Les normes de rédaction seront communiquées avec la notification d’acceptation des propositions.

Calendrier

  • 12 avril 2021 : envoi des propositions
  • 25 avril 2021 : notification d’acceptation des propositions
  • 1er juin 2021 : envoi des articles
  • 1er septembre 2021 : acceptation des articles pour publication
  • 1er décembre 2021 : publication des articles

Coordination scientifique

Numéro 6, sous la direction de Paola ArteroEMMA et ReSO, Université Paul-Valéry Montpellier 3 et Roberta SerraReSO, Université Paul-Valéry Montpellier 3.

Source


Florence Larcher

Florence Larcher est doctorante en histoire de l'art moderne à l'Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne. Ses recherches portent sur l'image de saint Roch dans les arts visuels en Europe du XIVe au XVIIe siècle.

Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search