Parution : F. Mercier, « Piero della Francesca : une conversion du regard », Éditions de l’EHESS, 2021

Œuvre singulière dont l’interprétation est toujours ouverte, la Flagellation du Christ de Piero della Francesca est une peinture mystérieuse et fascinante. Si l’œil contemporain se laisse volontiers séduire par l’absolue perfection de sa perspective centrale, il peine à comprendre son sujet réel.

Menée comme une enquête, cette étude progresse depuis l’intérieur du tableau, au plus près de ses formes, de ses couleurs, mais aussi et peut-être surtout de sa savante géométrie conçue par un peintre mathématicien qui pense et utilise la perspective comme une « science » de la mesure capable d’aider l’homme à atteindre l’infinité divine. Sous cet angle, on ne doit plus considérer le chef-d’œuvre de la Flagellation du Christ isolément, mais en relation avec d’autres peintures du maître de Borgo Sansepolcro (le Baptême du Christ de Londres, les deux Saint Jérôme de Berlin et de Venise, la Vierge de Senigallia d’Urbino).

La question de la présence du peintre dans son œuvre, y compris à travers son portrait, celle de son rapport au temps et au salut, celle de l’usage conscient et précurseur de la « divine proportion » sont quelques-unes des étapes de ce livre que l’on peut lire aussi comme une invitation à renouveler notre vision de l’un des plus grands peintres du XVe siècle italien.

Source


Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search