Journée d’étude en ligne : Sculpter à la Renaissance : un art pour (é)mouvoir, Paris, Musée du Louvre, le 29 avril 2021, de 10h à 18h

Autour de deux des grands axes de l’exposition, à savoir la représentation du corps d’une part, des émotions d’autre part, deux journées de colloque sont organisées, l’une à l’auditorium du Louvre et l’autre au Castello Sforzesco de Milan. Elles se proposent d’interroger les interactions, les influences et les échanges possibles entre la sculpture et différents moyens artistiques mettant en jeu l’expression du sentiment par la performance corporelle à la Renaissance, qu’il s’agisse du théâtre, de la musique ou de la danse. Il s’agira également de remettre dans leur contexte social, intellectuel et dévotionnel les différentes manifestations de l’affect dont la sculpture se fait l’écho. La question de l’art sacré sera notamment abordée, pour tenter d’expliquer ses évolutions formelles au cours de la période, en lien avec les transformations socioculturelles de l’époque, mais aussi avec les traditions locales et leur dramatisation.

Première journée ce jeudi 29 avril 2021 à l’Auditorium du Louvre, Paris
Deuxième journée en juin 2021 (date à définir), sala Achille Bertarelli au Castello Sforzesco, Milan
Les deux journées feront l’objet d’une publication commune.

DÉROULÉ DE LA JOURNÉE

MATIN

9h50
Ouverture
par Dominique de Font-Réaulx, directrice de la Médiation et de la Programmation Culturelle, musée du Louvre

10h00
Introduction
par Marc Bormand et Monica Preti, musée du Louvre

10h15
Conférence d’ouverture
Le singe de Michel-Ange et la mélancolie de la mort
par Patricia Rubin, New York, Institute of Fine Arts, New York – Florence, Kunsthistorischen Institutes (à distance)

11h15
Le Bacchus de Michel-Ange et la culture antiquaire du rione Parione à Rome
par Kathleen Wren Christian, Berlin, Humboldt University (à distance)

11h45
Émotions dans l’atelier : inspiration et vertu des sculptures de petite dimension au 15e siècle
par Ulrich Pfisterer, Munich, Ludwig-Maximilian Universität  (à distance)

APRES-MIDI

15h00
La figure de la ménade dansante dans l’art italien entre 1450 et 1500
par Philippe Morel, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne

15h30
« Il virtuoso esercitio » : danser ou le pouvoir de l’imagination
par Ludmila Acone, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne

16h
Le Sacro Monte de Varallo: un “gran teatro montano”?
par Anne Lepoittevin, Université Paris-Sorbonne –  Paris IV

16h30
Foi et émotion : paradis et envolées angéliques dans le spectacle de la Renaissance italienne
par Paola Ventrone, Milan, Università Cattolica del Sacro Cuore (à distance)

17h00
Conclusion
avec Francesca Tasso, Castello Sforzesco, Monica Preti et Marc Bormand, musée du Louvre


À l’occasion de l’exposition “Le Corps et l’Âme. Sculptures de la Renaissance en Italie de Donatello à Michel-Ange (1460-1520)” (Paris, musée du Louvre – Milan, Castello Sforzesco)


Une seconde journée aura lieu en juin au Castello Sforzesco de Milan

Autour de deux des grands axes de l’exposition, à savoir la représentation du corps d’une part, des émotions d’autre part, deux journées de colloque sont organisées, l’une à l’auditorium du Louvre et l’autre au Castello Sforzesco de Milan. Elles se proposent d’interroger les interactions, les influences et les échanges possibles entre la sculpture et différents moyens artistiques mettant en jeu l’expression du sentiment par la performance corporelle à la Renaissance, qu’il s’agisse du théâtre, de la musique ou de la danse. Il s’agira également de remettre dans leur contexte social, intellectuel et dévotionnel les différentes manifestations de l’affect dont la sculpture se fait l’écho. La question de l’art sacré sera notamment abordée, pour tenter d’expliquer ses évolutions formelles au cours de la période, en lien avec les transformations socioculturelles de l’époque, mais aussi avec les traditions locales et leur dramatisation.

 

 

Source


Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search