Regardeurs, flâneurs et voyageurs dans la peinture

5 – 6 Juin 2009
Regardeurs, flâneurs, et voyageurs dans la peinture.

Journée d’études du CHAR, sous la direction d’Anne-Laure Imbert, Paris, INHA.

Regardeurs, flâneurs, voyageurs ne sont parfois dans l’image que de petits personnages en retrait du sujet principal : un rêveur, deux amis, de dos accoudés à un parapet, et qui scrutent le lointain, un promeneur égaré sur le chemin des marges…
La journée d’études qu’organise le Centre d’Histoire de l’Art de la Renaissance (Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne) sous la responsabilité d’Anne-Laure Imbert, entend pourtant prouver le caractère décisif de ces personnages dans la constitution spatiale et dans la poétique du paysage. Les communications proposées, autour d’un noyau dur constitué par les xve-xvie siècles italiens et flamands, permettront d’explorer la signification de ces figures dans l’art chinois ancien comme dans l’art européen classique et romantique.
D’une session à l’autre, les études envisageront tour à tour le regardeur et ses associés comme des révélateurs d’un horizon culturel plus large, et qui conditionne la conception globale du paysage ; puis comme des figures d’animation dont il faut évaluer le rôle dans l’émergence visuelle de l’étendue du paysage, des figures donc liées à l’invention et à la mise en scène du regard, hypostases de l’oeil du peintre et du spectateur, relais qui permettent au paysage d’être perçu, compris, parcouru. Si ces problématiques concernent de façon majeure le moment d’émergence du regard moderne, le regardeur, le flâneur, le voyageur, devraient mener, au-delà, vers une meilleure compréhension de l’acte esthétique lui-même.

Programme


Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search