Parution : Luisa Capodieci et al. (dir.), « Littérature et arts visuels à la Renaissance », Paris, Sorbonne Université Presses, 2021

Sujets des mêmes princes, auteurs et artistes de la Renaissance se côtoient au sein des cours, et s’influencent. Une anecdote fait ainsi de Ronsard l’inspirateur de l’architecte du Louvre sous Henri II, Pierre Lescot. Le présent ouvrage se propose de traquer les relations effectives d’influence et d’émulation réciproques entre la littérature et les arts visuels en prenant en considération la sociabilité existant entre auteurs et artistes contemporains et en donnant la parole à des spécialistes de littérature et d’histoire de l’art.

L’ouvrage construit ainsi un dialogue interdisciplinaire et fructueux qui, sans négliger la peinture, la sculpture et l’architecture, explore aussi d’autres champs artistiques et supports matériels essentiels à la Renaissance : la tapisserie, la miniature, la cartographie. Il propose autant que possible une vision concrète des liens entre artistes et hommes de lettres, parfois plus supposés qu’étayés, sur des auteurs souvent peu abordés dans ce sens ou quasi inconnus, de façon à repenser à nouveaux frais les formes variées que prennent les liens entre texte et image en France à la Renaissance.

Table des matières

Introduction. De la sociabilité entre auteurs et artistes à la lecture des œuvres

Première partie – Arts et artistes au regard des écrivains
Adrian Armstrong, Jean Molinet et le visuel
Adeline Desbois-Ientile, Lemaire des Belges, artiste en prose et en vers
Jean Balsamo, L’expérience du voyage en Italie et l’initiation des Français à la peinture (1550-1620)
Carmelo Occhipinti, Brantôme et les arts figuratifs

Deuxième partie – Convergence des arts, collaborations entre écrivains et artistes
Frédérique Lemerle, Du Choul et Androuet Du Cerceau : une collaboration fructueuse ?
Paul-Victor Desbarbres, Jacques de Vintimille et Anet : à l’origine de la tenture de l’histoire de Diane
Richard Cooper, Illustrer les Psaumes en France (1500-1560)
Yves Pauwels, 1549 : confluence des lettres et de l’architecture

Troisième partie – Texte et image : dispositifs intersémiotiques
Émeline Sallé de Chou, François Desmoulins et Érasme, astrologie moralisée pour Louise de Savoie
Emmanuelle Hénin, Jodelle inventeur d’emblèmes dans le Recueil des inscriptions de 1558
Estelle Leutrat, « Concevoir en papier fruicts dignes de mémoire ». Jacques de Fonteny et le placard illustré
Lisa Pochmalicki, « Quasi à veuë d’œil » : circulation de cartes et vues de villes lointaines dans la bibliothèque géographique

Quatrième partie – Transposition et appropriation des formes
Blandine Perona, Images cachées et satire. D’Érasme et Thomas More à Agrippa d’Aubigné et François Béroalde de Verville
Nicolas Cordon, Un décor aphrodisiaque. La Chambre de la duchesse d’Étampes à Fontainebleau, l’Aphrodite de Cnide et les blasons anatomiques du corps féminin
Valérie Auclair, Inventer une reine. Lettrés et artistes dans l’Histoire de la royne Arthemise et l’invention de Nicolas Houel

À acheter ici



Citer ce billet
Florence Larcher (2021, 16 septembre). Parution : Luisa Capodieci et al. (dir.), « Littérature et arts visuels à la Renaissance », Paris, Sorbonne Université Presses, 2021. Collectif d'Historiens de l'Art de la Renaissance. Consulté le 14 juin 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/monk

Florence Larcher

Florence Larcher est doctorante à l'Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne. Ses recherches sur les images de saint Roch en Italie de 1350 à 1680 l'amènent à étudier la peinture murale, la sérialité et l'itinérance des peintres.

Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search