Prochaine séance du groupe de recherche doctoral « L’Atelier Renaissances », Paris, Université Paris I Panthéon-Sorbonne, mercredi 11 juin, de 18h à 20h

Lépante1-2

La prochaine séance du groupe de recherche doctoral L’Atelier Renaissances se tiendra le mercredi 11 juin de 18h à 20h en salle AVD (Galerie Colbert, 1er étage, salle 133).

______________________________________________________________________________________

 

Les trois intervenants de cette séance seront Michel Tabur, Youenn Morvan et Nicolas Cordon :

Michel Tabur (Paris I) : « La Bataille de Lépante d’Andrea Vicentino au Palazzo Ducale de Venise ».

Youenn Morvan (Paris I) : « Ornement en Italie à la Renaissance ».

Nicolas Cordon (Paris I) : « Autour du livre de Victor Stoichità, L’Effet Pygmalion et la question du simulacre ».

 

La dernière séance de l’année universitaire aura lieu le mercredi 25 juin de 18h à 20h en salle AVD. Au programme, un débat autour du l’ouvrage Renaissance et pseudo-Renaissance de Federico Zeri sera mené par Florian Métral.

 

 

L’Atelier Renaissances est né de la volonté de mettre à disposition des doctorants et des étudiants de master 2 un espace de réflexion dédié au partage et à la confrontation de leurs recherches. Tout particulièrement consacré aux problématiques de l’histoire de l’art italien et européen de la Renaissance, l’Atelier Renaissances a pour ambition de réunir des membres de différentes écoles doctorales (Paris I, Paris IV, EPHE, EHESS) et d’offrir à ses participants l’opportunité de dévoiler des aspects méconnus de leurs recherches à travers des tables rondes ou des prises de parole individuelles, dans un dessein de formation aux exercices inhérents à l’activité de chercheur.


Au-delà d’un lieu destiné à l’amélioration des techniques oratoires de ses membres et de leurs facultés didactiques, l’Atelier Renaissances se veut aussi un réel espace d’échanges et d’élaborations d’hypothèses relatives à l’histoire de l’art de la Renaissance, ou l’on aura à cœur de faire appel à une réflexion ouverte à d’autres champs de recherche, dans une perspective décloisonnée et un raisonnement conscient de la complexité des questions soulevées, à l’image d’un contexte historico-culturel marqué par une perméabilité entre les multiples disciplines de l’esprit humain. L’appel à des raisonnements d’ordres philosophique, littéraire, historique, philologique, et musicologique – la liste n’étant pas exhaustive – sera donc encouragé et valorisé. Cet esprit d’ouverture s’étendra avec enthousiasme à des aires géographiques plus vastes, dont l’étude est vite rendue nécessaire au sein d’une période marquée par les échanges internationaux, la mobilité des artistes et des humanistes, la migration des formes et des idées ; mais aussi à des périodes étrangères à celles traditionnellement envisagées, dans une démarche de curiosité et de compréhension des œuvres au sein d’une vision élargie.

 

Légende de l’image: Giorgio Vasari, Bataille de Lépante (détail), vers 1573. Fresque. Sala Regia, Vatican.

 

 


Vous aimerez aussi...