Parution : Anne Lepoittevin, Emmanuel Lurin, Alain Mérot (dir.), « Florence, ville d’art et les Français. La création d’un mythe », Rome, Campisano, 2022

Cet ouvrage s’intéresse au rôle des Français dans la construction d’un mythe de Florence comme « ville d’art » à travers l’histoire, la littérature et les diverses formes de production artistique. À Florence, plus que partout ailleurs en Italie, la beauté de la ville, le paysage urbain, les grands artistes et leurs chefs-d’oeuvre ont fait l’objet d’un véritable processus de mythification culturelle à partir du XIX e siècle. Florence apparaît ainsi dans la culture française comme un lieu central et idéal dont le souvenir et les représentations infusent très largement la conception générale des arts, de la Renaissance italienne ou encore du génie artistique. Si la vivacité du mythe florentin a été bien étudiée en Angleterre et en Allemagne, ses origines et ses différentes manifestations en France, du collectionnisme d’art à l’enseignement académique, ont été relativement négligées par la critique. Le livre entend donc éclairer la façon dont les oeuvres d’art, les artistes et les hauts lieux de la culture florentine ont été perçus et reçus par les Français, les types de réflexions et d’analyses critiques que l’étude des oeuvres a suscités dans les milieux savants, mais aussi les nombreuses évocations poétiques de la ville, de ses arts et de son histoire dans la création artistique et littéraire en France.


Florence Larcher

Florence Larcher est doctorante en histoire de l'art moderne à l'Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne. Ses recherches portent sur l'image de saint Roch dans les arts visuels en Europe du XIVe au XVIIe siècle.

Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search