Colloque : « Sortir de l’enclos. Jardins et politique(s). Histoires, expériences et perspectives franco-allemandes », Bad Muskau, 9-11 juin 2022

L’art des jardins français et allemands possède une longue histoire commune, marquée par des influences réciproques. Les liens dynastiques, les conflits guerriers ou les désirs de représentation des détenteurs du pouvoir ont eux aussi exercé une influence sur les parcs et jardins, mis en scène ou accaparés en fonction des objectifs à atteindre.

Le colloque entend aborder la question des liens entre jardins et politique(s) sous un angle spécifiquement franco-allemand. Il s’agira d’évoquer le rôle des jardins comme symboles du pouvoir politique pour leurs créateurs, mais aussi la manière dont des jardins historiques ont pu être instrumentalisés ultérieurement à des fins politiques. Il sera également question des conséquences des tracés de frontières sur les jardins historiques – de leur destruction à leur reconstruction, sans oublier les opportunités de création de parcs transfrontaliers fonctionnant comme des « ponts culturels ». L’examen de l’importance des vertus pédagogiques et éducatives du jardin permettra l’évocation de problématiques contemporaines, tout comme l’attention accordée à son potentiel sociétal comme lieu d’intégration et d’engagement citoyen.

Les conférences ont lieu en français ou en allemand et font toutes l’objet d’une traduction simultanée

Jeudi 9 juin

17.00 Début du colloque près des vestiges de l’église de Berg à Bad-Muskau

18.30 Conférence inaugurale

  • Michael Seiler, Pfaueninsel / Berlin, Ermenonville – son histoire et sa signification pour le jardin paysager en Europe

Vendredi 10 juin

9.00 Introduction

1 – Représentation et triomphe – les jardins, symboles du pouvoir politique

Moderation: Marie-Ange Maillet

  • 9.15 – 9.45 Hildegard Haberl, Caen / Versailles, Le jardin de Laxenburg près de Vienne: Ermenonville autrichien et bastion «vert» des Habsbourg
  • 10.00 – 10.30 Patricia Bouchenot-Déchin, Paris (Vortrag als Video) Surpasser Louis XIV: l’utilisation des jardins dans la mise en scène du pouvoir d’Auguste Le Fort, prince électeur de Saxe et roi de Pologne

10.45 Pause-café

2 – Idéologies – l’instrumentalisation des jardins à des fins politiques

Moderation: Katrin Schulze

  • 11.00 – 11.30 Joachim Wolschke-Bulmahn, Hannover, ‚Modernisme réactionnaire‘. Le concept de «bodenständiger Garten», une contribution politique à l’architecture paysagère du début du XXe siècle
  • 11.45 – 12.15 Peter Fibich, Bad Lausick, Un monument qui dérange: le Richard-Wagner-Hain à Leipzig. Retour de terrain.
  • 12.30 – 12.50 Klaus Lingenauber, Berlin, Le mémorial soviétique du Treptower Park: récupération politique et transformation du parc aménagé par Gustav Meyer – entretien et restauration du parc

13.00 Déjeuner

3 – Frontières politiques et démarcations de frontières: leurs conséquences sur les jardins historiques

Moderation: Katrin Schulze

  • 13.45 – 14.15 Bernard Reitel, Arras, Le jardin des Deux Rives entre Kehl et Strasbourg: un espace vert franco-allemand, un lieu d’urbanité transfrontalière ?
  • 14.30 – 15.00 Gerd Schurig, Potsdam, „Les jardiniers ne font pas la guerre“ : conséquences du tracé de la frontière entre les deux Etats allemands sur le Nouveau Jardin et le parc Sacrow à Potsdam et mesures de restauration après 1989

15.15 Pause-café

  • 15.45 – 16.15 Cord Panning, Bad Muskau, Le parc de Muskau et sa restauration comme projet transfrontalier germano-polonais depuis 1989

4 – Vertus éducatives et culturelles, engagement citoyen: le rôle social des jardins

Moderation: Ralf Pannowitsch

  • 16.30 – 17.00 Claudius Wecke, Dresden, „Parkseminare“: entretien des parcs et protection de la nature grâce à l’engagement citoyen – potentiels et limites de cette pratique

ab 17.15 Promenade dans le parc de Muskau

ab 19.00 Dîner commun

ab 21.00 Spectacle aux abords du château

Samedi 11 juin

4 – Vertus éducatives et culturelles, engagement citoyen : le rôle social des jardins (suite)

Moderation: Ralf Pannowitsch

  • 9.00 – 9.30  Cornelia Jäger, Halle / Saale, Histoire des jardins d’écoles en Allemagne : l’exemple des fondations Francke
  • 9.45 – 10.15, Laurence Baudelet-Stelmacher, Berlin, Regard croisé sur les jardins partagés et les Urbane Gemeinschaftsgärten
  • 10.30 – 11.00 Stéphanie de Courtois / Anne-Marie Pailhès, Paris, Espaces communs, espaces à protéger : l’accès aux jardins publics en France et en Allemagne

11.15 Déjeuner

ab 12.00 Promenade dans le parc de Muskau et Łęknica

14.00 Pause-café et table ronde:

Jardins, parcs et paysages façonnés comme « ponts entre les cultures » : opportunités et perspectives

Moderation : Axel Klausmeier

Participants : représentants des mondes de la culture, de la politique et de l’architecture paysagère en France, Pologne et Allemagne

  • Fried Nielsen, Deutsche Botschaft, Bern (CH)
  • Gilbert Fillinger, Art & Jardins, Amiens (F)
  • Czesław Fiedorowicz, Präsident der Euroregion Spree-Neiße-Bober (PL) (angefragt)
  • Véronique Faucheur, Landschaftsarchitektin, Atelier le balto, Berlin
  • Cord Panning, Geschäftsführer der Stiftung „Fürst-Pückler-Park Bad Muskau“

Fin du colloque vers 15:30

Inscription

Forfait participation de 140 € (étudiants 100 €), repas des 10 et 11 juin 2022 compris.

Merci d’envoyer votre demande d’inscription à sophie.geisler@muskauer-park.de en spécifiant vos noms, adresse, numéro de téléphone et adresse éléctronique au plus tard le 25 mai 2022.

Source


Florence Larcher

Florence Larcher est doctorante en histoire de l'art moderne à l'Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne. Ses recherches portent sur l'image de saint Roch dans les arts visuels en Europe du XIVe au XVIIe siècle.

Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search