Journées d’étude : « Regards sur les arts du feu », Cordes-Tolosannes, Abbaye de Belleperche, 29 septembre-1er octobre 2022

Objets intrinsèquement fragiles de par le matériau utilisé, les artefacts issus des arts du feu offrent une vision paradoxale quant à leur protection au titre des Monuments Historiques :  les émaux médiévaux de Limoges ou les statues de terre cuite de l’époque moderne sont bien représentés, alors que d’autres objets comme ceux en céramique ou en verre demeurent souvent les parents pauvres de ces pratiques.

Si le vitrail vient naturellement à l’esprit lorsque les arts du feu sont évoqués, le travail de la terre sous toute ses formes est bien souvent oublié, tout comme l’émail. Parents pauvres des objets protégés Monuments Historiques, il semblait opportun et nécessaire de faire le point à la fois sur des découvertes scientifiques qui touchent à la terre cuite, aux émaux ou à la que de mettre en valeur des artefacts du quotidien délaissés et pourtant témoins de la vie. Quelle valeur patrimoniale accorde-t-on aujourd’hui à ces productions régionales certes abondantes mais dont le corpus actuel se réduit ? Les questions de leur étude scientifique, qui comprend également les lieux de production ainsi que de leur éventuelle protection au titre des Monuments Historiques sont posées grâce à plusieurs contributions Enfin, il est également nécessaire de mettre en valeur ce patrimoine fragile auprès de tous les publics. Les exemples de restauration, préalable à toute présentation, abondent : vitraux médiévaux de Pontigny, verrières Art déco méconnues et redécouvertes à Paris, l’étonnante statue d’Henry IV à La Rochelle, la bouleversante Mise au Tombeau du Mans ou les fragiles tapis d’argile, pavements médiévaux en Hauts-de-France. La cité du vitrail de Troyes est enfin un superbe exemple d’un lieu ouvert au public qui associe conservation et exposition dans des conditions idéales.

Ces nouvelles journées d’étude comme toujours un bel exemple de la vivacité et du dynamisme des professionnels du patrimoine mobilier en France – conservateurs des AOA, des Monuments Historiques, de l’Inventaire, restaurateurs, chercheurs et étudiants – qui ont à cœur de faire partager leurs connaissances et leur passion.

JEUDI 29 SEPTEMBRE

ÉMAIL

9h45 : discours de Michel Weil, Président du CD 82, Michel Roussel, DRAC d’Occitanie, Emmanuel Moureau, président de l’ACAOAF

10h20 : Les émaux du Trésor de la cathédrale Saint-Étienne d’Auxerre : état de la question et perspectives d’une collection ; Chloé Cazalet, CDAOA de l’Yonne

10h45 : Ce que les recettes de verre révèlent des pratiques d’atelier chez les orfèvres parisiens du XIVe siècle. La production d’émail sur basse-taille ; Diane Baustert, ingénieur d’étude en conservation préventive, CNRS, C2RMF.

11h10 : L’utilisation des émaux peints limousins dans les décors d’objets (XVe-XVIIIe siècles) ; Jean François Boyer, CAOA de la Haute-Vienne ; Véronique Notin, conservateur général du patrimoine, conseillère musée DRAC Normandie, ancienne directrice du musée des Beaux-Arts de Limoges

11h35 : Les églises parisiennes en couleur. La peinture sur lave émaillée au XIXe siècle, restaurations récentes ; Pauline Duée, conservateur du patrimoine, conservation des œuvres d’art religieuses et civiles, Ville de Paris

12h-12h15 : débats

12h15-13h45 : déjeuner sur place

VERRE

13h45-14h : Le corpus vitrearum en Midi-Pyrénées, résultats d’une enquête ; Jean-Pierre Blin, conservateur général honoraire du patrimoine, Centre André Chastel.

14h : Sauvetage et conservation-restauration de verres du musée archéologique de l’Université Américaine de Beyrouth après l’explosion du 4 août 2020 ; Claire Cuyaubère, restauratrice du patrimoine arts du feu

14h25 : Un atelier de peintre verrier qui a existé à Aix -en-Provence entre 1860 et 1914 ; Brigitte Lam, conservateur, direction des musées et du patrimoine culturel, valorisation des biens mobiliers, Aix-en-Provence

14h50 : Les vitraux des années 1935 de la cathédrale Notre-Dame de Paris : De la redécouverte à la mise en valeur ou de la mise en valeur à la redécouverte ; Marie-Hélène Didier, conservatrice des monuments historiques, DRAC Ile-de-France

15h15-15h45 : pause

15h45 : Un chef d’œuvre de l’Art Déco : les vitraux de Joseph et Charles Mauméjean à l’église Saint-Pierre de Chaillot (Paris, 75016) ; Stéphane Allavena, conservateur en chef du patrimoine, conservation des œuvres d’art religieuse et civile, ville de Paris ; Emma Groult, conservatrice-restauratrice, chef du groupement Atelier MurAnése, conservation et restauration de vitraux

16h10 : Les vitraux de Pontigny (Yonne), péripéties d’un ensemble de vitraux cisterciens ; Michaël Vottero, conservateur régional adjoint des monuments historiques DRAC Bourgogne – Franche-Comté

16h35 : La Cité du vitrail : un nouveau lieu pour la valorisation de l’art du vitrail ; Anne-Claire Garbe, conservatrice du patrimoine, cité du vitrail, Troyes

16h50-17h15 : débats

17h30 : départ pour Montauban

VENDREDI 30 SEPTEMBRE

TERRE CUITE

9h : La sculpture en terre cuite de la Sarthe ; Anetta Palonka-Cohin, CAOA de la Sarthe

9h30 : La restauration de la petite Mise au tombeau de la cathédrale Saint -Julien au Mans ; Valérie Thuleau, restauratrice et Pauline Ducom, conservatrice des monuments historiq ues DRAC Pays-de-la-Loire

9h55 : Les pavements en terre cuite, de leur dépose à leur nouvelle exposition ; Natacha Frenkel, conservatrice-restauratrice du patrimoine ; Laetitia Maggio, conservatrice du patrimoine SRA-DRAC Hauts de France

10h20 : Deux cycles religieux, en terre-cuite émaillée, de Ferdinand Chifflet (Besançon, 1812-id., 1879), artiste sur ses terres comtoises ! ; Sylvie de Vesvrottes, CAOA du Jura

10h35-11h : pause

CÉRAMIQUE

11h : Les grands décors émaillés de Gaston Virebent à motif végétal ; Nelly Desseaux, docteur en histoire de l’art

11h25 : D’eau, de terre, de feu et de vent : les épis de faîtage en céramique dans le nord-ouest de la Nouvelle-Aquitaine ; Christophe Bourel-Le Guilloux, conservateur régional des monuments historiques adjoint, DRAC Nouvelle-Aquitaine – site de Poitiers

11h50-12h15 : Les bustes en céramique de Maurice Savin (1894-1973) ; Octavia de Larroche, EPHESS

12h15-12h30 : débats

12h30-14h : déjeuner sur place

14h : Les céramiques des Fouque et Arnoux au XIXe siècle dans le midi toulousain ; Marie-Laure Pellan, Le Musée, Arts et Figures des Pyrénées centrales, responsable des collections ; Marie-Germaine Beaux-Laffon, docteure en histoire, thèse sur les Fouque et Arnoux ; Marie-Laure Maraval, archéologue- infographiste, ingénieure à l’appui à la recherche, université Jean-Jaurès, Toulouse

14h25 : Les suiveurs parisiens de Bernard Palissy (1844-1900) : imitation et distinction ; Mariette Boudgourd, master I, EPHESS

FAÏENCE

14h50 : La faïencerie de Parthenay ; Maria Cavaillès, CAOA, Deux-Sèvres ; Pauline Lucas, conservatrice des monuments historiques, DRAC Nouvelle-Aquitaine – site de Poitiers

15h15 : Actualité de la recherche sur la faïence de Martres-Tolosane ; Stéphane Picques, docteur en histoire de l’art

15h40-16h : pause

16h : Premières observations, interrogations et perspectives autour des collections de porcelaines de Valentine identifiées dans les églises de l’arrondissement de Saint-Gaudens (Haute-Garonne) ; Isabelle Sourroubille, CDAOA de la Haute-Garonne.

16h25 : Les faïences Montagnon à la cathédrale de Nevers ; Arnaud Alexandre, conservateur des monuments historiques DRAC Bourgogne-Franche-Comté.

16h40 : Le Henri IV du campanile de l’hôtel de ville de La Rochelle : le choix de la faïence émaillée dans un contexte de statuaire monumentale ; Manuel Lalanne, conservateur des monuments historiques, DRAC Nouvelle-Aquitaine – CRMH-site de Poitiers (en charge de la Charente-Maritime et de la Vienne).

16h55 : De la collecte à la protection : les faïences d’Auvillar du château de Lamotte à Bardigues (Tarn-et-Garonne) ; Emmanuel Moureau, CAOA de Tarn-et-Garonne

17h10-17h30 : débats et clôture

17h45 : départ pour le château de Bardigues

18h30 : visites des salons et buffet sur la grande terrasse

21h : retour vers Montauban

SAMEDI 1ER OCTOBRE

8h30 : départ de Montauban

10h : visite de l’abbaye de Beaulieu – collection Brache-Bonnefoy (CMN) : abbaye cistercienne, collection d’art moderne, jardin de roses.

14h : visite  de Saint-Antonin-Noble-Val

15h30 : retour vers Montauban

Source



Citer ce billet
Florence Larcher (2022, 16 septembre). Journées d’étude : « Regards sur les arts du feu », Cordes-Tolosannes, Abbaye de Belleperche, 29 septembre-1er octobre 2022. Centre d'Histoire de l'Art de la Renaissance. Consulté le 18 avril 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/mozi

Florence Larcher

Florence Larcher est doctorante à l'Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne. Ses recherches sur les images de saint Roch en Italie de 1350 à 1680 l'amènent à étudier la peinture murale, la sérialité et l'itinérance des peintres.

Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search