Colloque international : “En parlant, en écrivant”, Institut d’histoire de l’université de Luxembourg, 14-16 septembre 2022

Les journées d’étude porteront sur les rapports complexes entre écrit et oralité dans l’Europe des XVIe et XVIIe siècles. Beaucoup de travaux récents sont consacrés aux « pratiques de l’écrit » dans les chancelleries, secrétaireries et autres bureaux, dans les officines et comptoirs de divers types, ou encore dans les institutions religieuses des principales confessions chrétiennes. Les ressorts de l’oralité ont été remis à l’honneur par de nouvelles approches des cérémonies politiques et judiciaires, par le renouveau de l’histoire diplomatique et par des études pionnières sur la prédication. En revanche, les relations entre écrit et oralité ont été peu thématisées et analysées. Elles renvoient à des questions importantes liées à l’histoire de l’époque moderne et à ses sources. Comment s’articulaient les passages de l’oralité à l’écrit ? En situation de concurrence entre les deux modalités, comment se faisaient et s’expliquaient les choix ? Dans quels contextes l’oralité vient-elle dupliquer, conforter, compléter, modérer, voire concurrencer ou même contredire l’écrit ? Quelles furent leurs influences réciproques ?

Dans une époque qui voit l’information se multiplier tout en changeant de forme, il est nécessaire de s’interroger sur la question de la parole et surtout de sa genèse, sur sa profusion, mais également sur son impact à l’époque moderne. Le projet Anthropologie religieuse et politique de la parole vise ainsi à mettre en lumière l’importance de la gestion de la parole dans les sociétés des 16e et 17e siècles.

Dans un paradoxe fascinant, la parole politique et religieuse oscille à cette époque entre abondance et rareté : le pouvoir qu’elle détient lui provient de sa rareté et son utilisation doit donc être parcimonieuse et, surtout contrôlée. C’est ainsi que des acteurs institutionnels naissent ou se développent afin de maîtriser la production, la diffusion et la réception de la parole politique et religieuse. Cependant, ils ne sont pas seuls détenteurs de celle-ci. Les crises successives qui secouent la première modernité encouragent une amplification des discours et des stratégies communicationnelles. L’opposition se multiplie en même temps que les pôles de production ; l’imprimerie rend la diffusion plus aisée mais aussi plus incontrôlable. Le pouvoir sacré de la parole souveraine est mis à mal par de nouvelles concurrences. Dans la gestion des crises, la parole politique et religieuse est alors à la fois problème et solution.

Le champ de recherche couvre l’Europe occidentale du 16e siècle et de la première moitié du 17e siècle, jusqu’aux traités de Westphalie. Un intérêt tout particulier sera porté aux pensées transversales et interdisciplinaires capables d’apporter à la question de la parole des réponses à la fois historiques et issues d’autres sciences humaines. Le projet se penchera sur des sujets ciblés, par exemple les serments et les actes de conjuration ou d’abjuration, la promesse royale ou princière (qu’elle soit directe ou indirecte), les sermons de nature militaire, ou encore les préambules légaux des déclarations de guerre, des paix de religion ou d’autres textes de règlements des conflits. Il s’intéressera aussi aux savoir-faire administratifs liés à la parole politique et religieuse, à la matérialité des pratiques, à la force perlocutoire des mots, aux représentations iconographiques, leurs évolutions et leurs permanences.

Programme en pdf

Source



Citer ce billet
Fiammetta Campagnoli (2022, 3 septembre). Colloque international : “En parlant, en écrivant”, Institut d’histoire de l’université de Luxembourg, 14-16 septembre 2022. Centre d'Histoire de l'Art de la Renaissance. Consulté le 1 mars 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/moz4

Fiammetta Campagnoli

Fiammetta Campagnoli est doctorante en histoire de l'art moderne à l'Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne. Ses recherches se concentrent sur la perception et sur la réception de la spatialité de l’image mariale au XVe et au XVIe siècle.

Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search