Parution : Fabienne Henryot, “De l’oratoire privé à la bibliothèque publique. L’autre histoire des livres d’heures”, Turnhout, Brepols, 2022

Les livres d’heures, best-seller durant six siècles, sont le meilleur témoin des mutations qui affectent l’objet-livre entre le XIVe et le XXe siècle. L’économie dans laquelle il s’insère, les mutations iconographiques et textuelles, enfin les usages symboliques qu’en font leurs propriétaires sont révélateurs des inflexions majeures que connaît le livre au cours du temps. Au-delà d’une classique histoire du livre, cet essai entend aussi et surtout prolonger la réflexion en direction des usages patrimoniaux des livres de prière : comment un livre conçu pour les oratoires domestiques renaît-il aujourd’hui dans les réserves climatisées des bibliothèques publiques d’Occident ? Ce parcours est retracé dans le détail, des cabinets des collectionneurs depuis le XVIIe siècle jusqu’aux équipements culturels actuels, en passant par les salles des ventes, les bureaux des érudits depuis le XIXe siècle, les manuels scolaires, les tables à dessin des enlumineurs amateurs. Une attention particulière est réservée aux politiques culturelles et aux mesures conservatoires édictées par l’État depuis le début du XIXe siècle, et aux effets des « classements » sur les biens patrimoniaux.

Cette histoire des livres d’heures entend donc articuler le temps de la production et de la consommation d’une part, et celui des requalifications patrimoniales sur le temps long.

Source


Fiammetta Campagnoli

Fiammetta Campagnoli est doctorante en histoire de l'art moderne à l'Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne. Ses recherches se concentrent sur la perception et sur la réception de la spatialité de l’image mariale au XVe et au XVIe siècle.

Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search