Parution : Camille Larraz, Simon de Châlons, Cinisello Balsamo, Silvana Editoriale, 2022

Originaire de Mailly en Champagne et documenté à Avignon de 1533 à 1561, le peintre Simon de Châlons nous a laissé une abondante production, souvent signée et datée. Collaborateur, à ses débuts, du peintre Henri Guigues, il retient de ce dernier un usage constant des modèles gravés de Raphaël qui, combinés à ceux d’un Dürer ou d’un Lucas de Leyde, créent un langage italianisant apprécié d’une large clientèle de nobles, patriciens et ecclésiastiques. Ce livre, qui lui est consacré, accorde une attention particulière aux conditions du métier de peintre mais aussi à la question des échanges culturels entre les foyers de l’est de la France, sur l’axe déterminé par la Seine, la Saône et le Rhône. Il constitue le cinquième volume de la série éditoriale des Ressuscités de l’histoire de l’art qui, articulée sur le programme genevois Peindre en France à la Renaissance, vise à faire connaître ou redécouvrir des peintres de premier plan.

Source



Citer ce billet
Fiammetta Campagnoli (2023, 29 juin). Parution : Camille Larraz, Simon de Châlons, Cinisello Balsamo, Silvana Editoriale, 2022. Centre d'Histoire de l'Art de la Renaissance. Consulté le 5 mars 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/mp7x

Fiammetta Campagnoli

Fiammetta Campagnoli est doctorante en histoire de l'art moderne à l'Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne. Ses recherches se concentrent sur la perception et sur la réception de la spatialité de l’image mariale au XVe et au XVIe siècle.

Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search