Appel à contribution : « Lire, décrire, interpréter. Louis Marin entre texte et image », Louvain-la-Neuve, UCLouvain, 16-17 novembre 2023, date limite le 28 février 2023

Le philosophe Louis Marin (1931-1992) a été surtout identifié comme un théoricien de l’image. Autour de 1990, Norman Bryson le rapprochait de la « New Art History » anglophone et Thomas Mitchell le citait parmi ceux qui auraient secoué l’histoire de l’art de son « sommeil dogmatique ». En France, Marin a été la source importante d’un renouvellement de l’histoire de l’art, surtout parmi ceux qui ont voulu se démarquer de l’autorité par exemple d’André Chastel. On trouve cependant également son influence dans d’autres domaines, à commencer par la littérature, à travers ses travaux sur Pascal et Port-Royal, Montaigne, Stendhal, Perrault ou La Fontaine, pour ne citer que quelques exemples. On constate toutefois que dans ce domaine aussi, c’est en quelque sorte l’image qui est au cœur de ses préoccupations, jetant les bases finalement d’une reconsidération radicale ce qu’on appelle de manière souvent figée « les relations texte-image ». Des auteurs comme Bernard Vouilloux ou Bertrand Rougé inscrivent ainsi leurs travaux dans ce sillage.

Si cette reconsidération des relations entre texte et image est si radicale, c’est que Marin a été un théoricien moins de l’image que de la figure (pour utiliser un terme largement employé par lui-même, ressortissant aussi bien à la rhétorique qu’à la théorie de l’art et à la théologie), c’est-à-dire le théoricien du lieu où s’entrecroisent l’image et la parole, la perception et le langage, le regard et l’écriture – le lieu de leur « concrétion », pour reprendre son vocabulaire. C’est d’un autre rapport entre ces deux plans essentiels du sens dont il est question dans ses écrits ; autre, du moins, que celui postulé par une histoire de l’art dont Erwin Panofsky est souvent présenté, à tort ou à raison, comme le patriarche : une historiographie où le texte se situe en amont de l’œuvre d’art, comme son explication, comme le code de sa lecture, alors que ce qui s’affirme chez Marin est une configuration où l’œuvre et le discours (ou le texte et l’image à l’intérieur d’une œuvre) renvoient l’une à l’autre sans qu’une véritable priorité ne puisse jamais s’établir. Il rejoint par là un programme que Roland Barthes avait ouvertement formulé pour la critique littéraire au moins dès 1963 : remplacer l’analogie entre des parties d’une œuvre et des documents extérieurs à celle-ci par l’homologie entre la totalité de l’œuvre et d’autres totalités (discursives, sociales, historiques, psychiques…).

Ce colloque voudrait explorer les apparitions et transformations de ce jeu du texte et de l’image chez Marin et leur reprise dans d’autres disciplines, mais aussi les situer dans une multiplicité de tentatives contemporaines de reconfigurer les liens entre image et texte, œuvre et discours, art et littérature. Il aura lieu les 16-17 novembre 2023 à l’UCLouvain (Louvain-la-Neuve, Belgique).

Les propositions en français et en anglais (2500 caractères max.) et un court CV sont à envoyer pour le 28 février 2023 à agnes.guiderdoni@uclouvain.be et giacomo.fuk@uclouvain.be

Ce colloque est organisé dans le cadre du projet de recherche « Statut et fonctions de la description chez Louis Marin : une conception inchoative de la représentation », financé par le F.R.S.-FNRS (PDR T.0102.22).

Source



Citer ce billet
Florence Larcher (2023, 22 février). Appel à contribution : « Lire, décrire, interpréter. Louis Marin entre texte et image », Louvain-la-Neuve, UCLouvain, 16-17 novembre 2023, date limite le 28 février 2023. Centre d'Histoire de l'Art de la Renaissance. Consulté le 19 mai 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/mp44

Florence Larcher

Florence Larcher est doctorante à l'Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne. Ses recherches sur les images de saint Roch en Italie de 1350 à 1680 l'amènent à étudier la peinture murale, la sérialité et l'itinérance des peintres.

Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search