Journées d’étude : « Un long Moyen Âge ? Décloisonner la période médiévale », Genève, Université de Genève, 9-10 mars 2023

Avec Jacques Le Goff, l’idée d’un « long Moyen Âge » est venue bousculer les limites temporelles de la période usuellement établies par l’historiographie. Elle prend sa source dans les travaux de Fernand Braudel sur la périodisation, les temps de l’Histoire et la notion de « longue durée ». Depuis, les chercheurs et les chercheuses qui ont travaillé sur cette notion ont empiété tantôt sur l’Antiquité tardive, tantôt sur la période moderne, et ce, dans les disciplines historiques, aussi bien que littéraires ou philosophiques.

C’est les bornes temporelles du Moyen Âge que ces journées comptent explorer. Il s’agira de questionner les pratiques, techniques, mentalités porteuses d’une ouverture et d’un « décloisonnement » tant en amont qu’en aval de ce qu’on a longtemps défini en négatif comme une époque intermédiaire.

En outre, quelle valeur attribuer à des expressions telles que l’Antiquité tardive ou le « long XVe siècle » ? Qu’est-ce que ces notions viennent apporter à la perception « classique » des bornes temporelles du Moyen Âge ? Quels dialogues instaurent-elles entre les périodes ? Pouvons-nous les considérer comme des temps de transition ou comme des micro-périodes possédant leur propre cohérence interne ? Devons-nous les considérer comme des points de rupture ou de simples évolutions, voire de transitions ?

La première journée questionnera la transition entre l’Antiquité tardive et le Haut Moyen Âge. Elle interrogera les variations de périodisation propres à chaque historiographie et mettra en lumière des temps de transition traditionnellement déconsidérés, puisque associés à une certaine déshérence intellectuelle. En outre, elle questionnera également la façon dont les médiévaux exploitent, valorisent, interprètent et se font passeurs de l’héritage antique – notamment patristique.

La seconde journée s’intéressera à la transition entre le Moyen Âge et la Renaissance. Une session s’intéressera aux pratiques spirituelles et dévotionnelles du point de vue de l’histoire de l’art et de la philosophie. La session suivante sera consacrée à des réflexions littéraires et sociales, tandis que la session conclusive s’intéressera au passage du manuscrit à l’imprimé et à ses implications, d’un point de vue littéraire, liturgique et archivistique. Une discussion sur la possibilité d’un « décloisonnement » de la période clôturera ces journées d’études.

Jeudi 9 mars 2023 : Entre Antiquité et Moyen Âge

13h45 : Accueil
14h15 : Présentation des journées par les organisateurs

Session 1 : Antiquité et Haut Moyen Âge. Modération par le Dr. Martin Roch (Université de Genève)

14h30 : Antoine Paris (Université de Bordeaux Montaigne) : L’Évangile selon Marc chez les exégètes de l’Antiquité tardive et du Haut Moyen Âge : un long Moyen Âge de l’exégèse ?
15h10 : Edith Maillot (Université de Strasbourg) : Antiquité tardive et/ou haut Moyen Âge ? De Juste d’Urgell à Bède le Vénérable : la fin des Dark Ages

18h15 : Prof. Magali Coumert (Université de Tours) : De l’Antiquité au Moyen Âge. Fracas des armes et révolutions discrètes

Vendredi 10 mars 2023 : Entre Moyen Âge et époque moderne

08h45 : Accueil

Session 2 : Pratiques spirituelles et dévotionnelles. Modération par le Prof. Mathieu Caesar (Université de Genève)

09h00 : Irène Gay  (Albert-Ludwig-Universität Freiburg ; Institut Catholique de Paris) : « Faire son salut » en communauté : un exercice spirituel ?
09h40 : Thor-Oona Pignarre-Altermatt (Institut Universitaire Européen, Florence; Université de Lille) : 1425-1525 et au-delà ? Culture visuelle et dévotion dans les anciens Pays-Bas
10h20 : Pause

Session 3 : Lettres et pratiques littéraires. Modération par Pauline Quarroz (Université de Fribourg)

10h40 : Sandy Maillard (Université de Neuchâtel) : L’abécédaire de Geoffroy Tory : une pratique médiévale à la Renaissance ?
11h20 : Julie Bévant (Université de Genève) : Du verger au salon, un art de la conversation au long cours ? L’exemple des « demandes d’amour »
12h : Repas

Session 4 : Manuscrits, imprimés et archives. Modération par le Dr. Simon Gabay (Université de Genève)

13h30 : Chloé Gumy (Université de Lausanne ; Universiteit Gent) : Les manuscrits anthologiques de poésie de Marguerite d’Autriche, entre Moyen Âge et Renaissance
14h10 : Quentin Savary (Université de Genève) : Le « long XVe » et les livres liturgiques genevois : entre ruptures et continuités
14h50 : Pause
15h10 : Corentin Durand (Ecole Nationale des Chartes) : Du héros de l’archivistique à la théorie : retrouver un Moyen Âge des inventaires d’archives
15h50 : Discussion conclusive

Comité d’organisation : Dre. Prunelle Deleville (Université de Genève) ; Dr. Simon Gabay (Université de Genève) ; Julie Bévant (Université de Genève) ; Clarisse Reynard (Université de Genève) ; Quentin Savary (Université de Genève)

Comité scientifique : Prof. Thalia Brero (Université de Neuchâtel) ; Prof. Estelle Doudet (Université de Lausanne) ; Pauline Quarroz (Université de Fribourg) ; Clarisse Reynard (Université de Genève)

Événement sur place ou en ligne pour un accès par Zoom (contacter jcm2023@sciencesconf.org)

Source



Citer ce billet
Florence Larcher (2023, 28 février). Journées d’étude : « Un long Moyen Âge ? Décloisonner la période médiévale », Genève, Université de Genève, 9-10 mars 2023. Centre d'Histoire de l'Art de la Renaissance. Consulté le 19 mai 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/mp4d

Florence Larcher

Florence Larcher est doctorante à l'Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne. Ses recherches sur les images de saint Roch en Italie de 1350 à 1680 l'amènent à étudier la peinture murale, la sérialité et l'itinérance des peintres.

Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search