Appel à candidature : Professeur des universités en histoire de l’art moderne (arts visuels en Italie 1400-1650), Paris, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, date limite le 30 mars 2023

Enseignement 

Les enseignements sont à assurer dans l’ensemble des formations de Licence, Master et éventuellement dans les préparations aux concours de recrutement dans l’enseignement secondaire suivant les besoins du service. Au sein de l’UFR O3, le ou la professeur(e) aura pour tâche de contribuer aux enseignements de licence et de master et de diriger des thèses portant sur l’art italien de la première modernité. En L3, il s’agira de concevoir et de donner deux CM de spécialité sur cette période, l’un défini d’un point de vue plus chrono-historique et géographique (autour d’un artiste, d’une ville ou d’une région à un moment donné), l’autre de façon plus thématique et transversale, ceci afin d’approfondir la formation générale de l’ensemble des étudiants et d’ouvrir les étudiants susceptibles d’intégrer un master d’histoire de l’art aux problématiques et aux domaines de recherche propres à ce champ de spécialité. En Master, l’enseignant(e) assurera deux séminaires par niveau sur son domaine de recherche (deux séminaires en M1, deux séminaires en M2), l’un plus tourné vers la méthodologie et l’actualité de la recherche, l’autre dédié à une question particulière renouvelable chaque année. Il assurera parallèlement le travail de direction de mémoires de Master. Le suivi des mémoires, en rendez-vous individuels comme en séminaire, constituera une part importante du rôle de l’enseignant(e) en Master. En Doctorat, le professeur dirigera des thèses sur l’art italien de la première modernité en rencontrant régulièrement les étudiantes et étudiants, en définissant avec eux un programme de recherche et un planning d’activités, ainsi que la définition des problématiques et l’architecture du plan de la thèse, en les invitant à intervenir dans des séminaires et des journées d’étude où ils pourront exposer l’état de leurs travaux. Il veillera également à les mettre en contact avec des spécialistes des sujets abordés.

Recherche

La ou le professeur(e) aura témoigné, par ses travaux et publications, de son implication et de son excellence dans le domaine de la recherche sur les arts visuels en Italie pendant la première modernité. Il prendra une part active au développement critique de celui-ci. Poursuivant de façon soutenue et régulière un travail de recherches et de publications personnelles, il devra aussi être à l’initiative de rencontres et de travaux collectifs, sous forme de journées d’études, de colloques internationaux ou d’ouvrages collectifs (une expérience en ce domaine est attendue). Il pourra contribuer aux axes scientifiques de l’HICSA et favoriser le dialogue avec les membres de l’équipe de recherche, y compris sous la forme de réflexions transhistoriques ou transdisciplinaires.

Autres activités

La ou le professeur(e) sera appelé(e) à prendre en charge une partie des tâches liées aux fonctions d’enseignant-chercheur : responsabilité d’année, de mention… D’une manière générale, il s’agit de participer aux tâches nécessaires au bon fonctionnement de l’UFR et de la section histoire de l’art en son sein.

Galaxie : https://galaxie.enseignementsup-recherche.gouv.fr/antares/can/index.jsp

Fiche de poste

 



Citer ce billet
Florence Larcher (2023, 28 février). Appel à candidature : Professeur des universités en histoire de l’art moderne (arts visuels en Italie 1400-1650), Paris, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, date limite le 30 mars 2023. Centre d'Histoire de l'Art de la Renaissance. Consulté le 4 mars 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/mp4c

Florence Larcher

Florence Larcher est doctorante à l'Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne. Ses recherches sur les images de saint Roch en Italie de 1350 à 1680 l'amènent à étudier la peinture murale, la sérialité et l'itinérance des peintres.

Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search