Appel à contribution : « À table : cuisines, festins, gastronomie », Paris, 14-16 mars 2024, date limite le 1er septembre 2023

L’Association Française des Catalanistes (AFC) est heureuse d’annoncer l’organisation de son dixième congrès à Paris du 14 au 16 mars 2024. Afin de célébrer ce jalon dans son histoire, l’AFC a choisi de placer cet évènement sous le signe des rencontres, des liens et des festivités qui se créent autour de la table et de la bonne chère dans l’aire catalanophone. La gastronomie et les liens sociaux qui se nouent autour et à travers celle-ci peuvent être envisagés à l’aune de la pluridisciplinarité qui fournira un terreau riche au débat scientifique. En effet, se nourrir n’est jamais un acte purement alimentaire : cela convoque aussi des relations sociales, politiques, philosophiques, linguistiques. La cuisine désigne un espace de création, mais relève également de produits, de techniques, de matériaux et de savoir faires. La table dans l’aire catalanophone (et ailleurs) est aussi propice aux fêtes et célébrations, que nous voulons centrales au cours de ce dixième congrès : si l’on mange souvent sans fêter, difficile de concevoir fête sans manger. Ce congrès s’intéressera aux représentations et aux expressions artistiques, littéraires et linguistiques de la table ainsi qu’aux pratiques sociales et historiques qui les entourent. Après le Llibre de Sent Soví (1324), les exemples d’œuvres théâtrales, poétiques, romanesques, cinématographiques, photographiques et picturales évoquant ces sujets ne manquent pas, comme les festins du Tirant lo Blanch, Josep Pla, Josep Maria de Sagarra, les immortals sofregits d’Armanda dans Mirall trencat ou encore la culture de la pêche et les caragolades qui ponctuent Alcarràs de Carla Simón. L’analyse historique permet aussi d’aborder les qüestions autour de la gastronomie sous divers angles : la création des traditions culinaires de l’aire catalanophone, l’évolution des pratiques alimentaires, l’histoire des célébrations et de la gastronomie dans la construction d’un discours national. Enfin, le domaine de la langue est tres riche en parémies, dictons et autres formules sentencieuses, et l’étude de l’évolution du lèxiques culinaire reflète les influences culturelles dans un état de langue.

Les communications se déclineront autour des axes suivants :

  • Représentations et expressions littéraires et artistiques
  • Histoire et culture
  • Approches linguistiques

Modalités de contribution

Les propositions devront inclure le nom et prénom de l’auteur/auteure, l’affiliation académique, le courriel, le titre de la communication, un résumé (longueur maximum 250 mots), les mots- clés (maximum 5) et un bref CV académique (longueur maximum 250 mots). La date limite pour l’envoi des propositions est fixée au 1er septembre 2023. Elles peuvent être rédigées en catalan ou en français et seront envoyées aux adresses suivantes :

Organisation

Mònica Güell, Sergi Ramos Alquezar, Aleix Pineda Guijarro (CRIMIC – Sorbonne Université)

Comité scientifique

  • Marc Audí (Université Bordeaux-Montaigne),
  • Francesc Bernat (Universitat de Barcelona),
  • Margarida Casacuberta (Universitat de Girona),
  • Denise Boyer (Sorbonne Université),
  • Fabrice Corrons (Université Toulouse Jean Jaurès),
  • Carles Cortés (Universitat d’Alacant),
  • Immaculada Fàbregas (Université Bretagne Sud),
  • Christian Lagarde (Université de Perpignan – Via Domitia),
  • Maria Llombart (Université Paul Valéry -Montpellier 3),
  • Michel Martínez (Université Toulouse Capitole),
  • Estrella Massip (Aix Marseille Université),
  • Mercè Pujol (Université de Perpignan – Via Domitia),
  • Teresa M. Sala (Universitat de Barcelona).

Source



Citer ce billet
Florence Larcher (2023, 22 juillet). Appel à contribution : « À table : cuisines, festins, gastronomie », Paris, 14-16 mars 2024, date limite le 1er septembre 2023. Collectif d'Historiens de l'Art de la Renaissance. Consulté le 16 juin 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/mp8l

Florence Larcher

Florence Larcher est doctorante à l'Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne. Ses recherches sur les images de saint Roch en Italie de 1350 à 1680 l'amènent à étudier la peinture murale, la sérialité et l'itinérance des peintres.

Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search