Parution : Jean-François Corpataux, « L’Image féconde. Art et dynastie à la Renaissance », Droz, 2023

Le thème de la relation entre l’image et le désir érotique est central. Combinant l’inventivité de l’interprétation avec la rigueur impeccable de la meilleure histoire de l’art, l’ouvrage se déplace avec élégance et perspicacité entre les sources anciennes et modernes, entre les textes théoriques et les récits historiques, entre les catalogues et les archives des musées, peignant une fresque à la fois pleine de nuances et toujours cohérente, capable de donner à l’observateur une vue d’ensemble, le tout sur fond de croyance ancestrale selon laquelle une image au moment de la conception pouvait influencer l’enfant à naître. En procédant de détail en détail, de ceux-ci à la construction picturale de l’œuvre, et de l’œuvre à son contexte, puis en revenant, avec une volée herméneutique, sur l’œuvre et ses spécificités, L’Image féconde fait revivre une époque et ses humeurs les plus profondes, retraçant les liens entre ses artistes et ses mécènes, exaltant ses protagonistes et leur aspiration à une sublime descendance.

Table des matières à consulter sur le site de l’éditeur


OpenEdition vous propose de citer ce billet de la manière suivante :
Juliette Brack (7 juillet 2023). Parution : Jean-François Corpataux, « L’Image féconde. Art et dynastie à la Renaissance », Droz, 2023. Collectif d'Historiens de l'Art de la Renaissance. Consulté le 19 juillet 2024 à l’adresse https://doi.org/10.58079/mp85


Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search