Exposition : Albrecht Dürer et son temps. De la Réforme à la guerre de Trente Ans, Paris, Ecole nationale supérieure des Beaux-arts, du 24 octobre 2012 au 13 janvier 2013.

 

Source : www.ensba.fr

L’exposition « Albrecht Dürer et son temps » présente pour la première fois une centaine de dessins du XVe au XVIIe siècles, accompagnés d’une quarantaine d’estampes et une trentaine d’ouvrages illustrés de la même époque provenant presque exclusivement de l’exceptionnelle collection de Jean Masson,donnée à l’École des Beaux-Arts en 1925.

L’Ecole des Beaux-Arts conserve après le Département des arts Graphiques du musée du Louvre, la plus belle collection de dessins en France. Plus de 20 000 dessins qui comptent aussi bien des œuvres italiennes, allemandes, flamandes, hollandaises que françaises du XVe siècle au XXe siècle. C’est un pan entier de ce fond qui est ici présenté pour la première fois.

Les dessins allemands étant peu collectionnés en France et mal documentés, cette manifestation offre, au travers de plus de 100 dessins, gravures et ouvrages, un panorama inédit et passionnant de la création artistique des grands centres allemands de la Réforme à la guerre de Trente Ans : Nuremberg, Augsbourg, Munich et Prague pour ne citer que les principaux. Les artistes les plus célèbres sont représentés par des œuvres majeures, notamment Hans Holbein l’Ancien (1460-1524), Albrecht Dürer (1471-1528), Hans Baldung Grien (1460-1524), Urs Graf (1485-1529). On y découvre la diversité des approches techniques (l’estampe, le vitrail, l’orfèvrerie, qui connaissent un large développement dans l’atelier de Dürer à Nuremberg) mais aussi la richesse des thèmes abordés : la religion aussi bien que le monde profane, avec notamment les célèbres Danses de paysans d’Urs Graf (1485-1529) ; le paysage, dont l’importance se lit à travers la Vue de Bâle de Matthaeüs Merian (1593–1650) ou les vues de Prague de Roelandt Savery (1576-1639) et de Wenceslas Hollar (Prague 1607-Londres 1677).

Cette exposition, fruit de recherches menées depuis plusieurs années qui ont permis de réattribuer de nombreuses feuilles jusqu’alors classées sous des noms flamands et hollandais, propose une relecture originale de cette période artistique allant de la Renaissance au maniérisme pragois.

L’exposition comportera également la présentation sur écran de plusieurs manuscrits numérisés, ainsi qu’une animation multimédia inédite du Cortège triomphal de Maximilien Ier.

Elle est accompagnée de la publication d’une somme de cinq cents pages, plus de mille illustrations en couleur avec des contributions de Naïma Ghermani, Professeur à l’université de Grenoble et Thomas DaCosta Kaufmann, Professeur à l’Université de Princeton.
Le catalogue des œuvres est établi par Emmanuelle Brugerolles, conservateur chargée de la collection de dessins de l’Ecole, et David Guillet, directeur adjoint au musée de l’armée, avec la collaboration de Camille Debrabant, historienne de l’art.

 

Commissaire(s) :

Emmanuelle Brugerolles, conservateur général du Patrimoine, chargée de la collection de dessins de maître à l’École des Beaux-Arts et David Guillet, directeur adjoint au musée de l’armée.
Assistés de Juliette Jestaz, conservatrice des bibliothèques au service des Collections, pour les livres et Dominique Van de Casteele, conservatrice du patrimoine au service des Collections, chargée des estampes, pour les estampes.

 

Catalogue d’exposition :

Dürer et son temps, de la réforme à la guerre de trente ans – Dessins allemands de l’Ecole des Beaux-Arts,dir. par Emmanuelle Brugerolles et David Guillet, Paris, Beaux-Arts de Paris, 2012, 500 p., 49 euros.

 

 

Consulter le dossier de presse

 

 

 

 

 

 


Vous aimerez aussi...