Exposition: « Sienne, aux origines de la Renaissance », Musée des Beaux-Arts, Rouen, du 21 mars au 17 août 2015

.

.

« SIENNE, AUX ORIGINES DE LA RENAISSANCE »

DU 21 MARS AU 17 AOÛT 2015

 

Giovanni di Paolo, Vierge d’humilité, v.1442. Détrempe sur bois, 56 x 43 cm. Museum of Fine Arts, Boston

 

Depuis l’exposition l’art gothique siennois tenue au musée du petit palais à Avignon en 1983, organisée en partenariat avec la Pinacothèque Nationale de Sienne, aucune rétrospective n’a été consacrée à la peinture siennoise des XIVe et XVe siècles en France. La Renaissance florentine, bien connue du public français constitue en revanche un thème fréquemment mis à l’honneur dans les musées français.

La rétrospective Sienne, aux origines de la Renaissance, labellisée d’intérêt national, propose de découvrir les spécificités de l’art siennois en donnant à voir des oeuvres exécutées entre la fin du XIIIe siècle et la fin du XVe siècle. Cette présentation à la fois chronologique et thématique permet de comprendre comment, grâce à l’impulsion insufflée par Duccio, des artistes majeurs comme Simone Martini et les frères Lorenzetti ont véritablement révolutionné la peinture, à l’image de leur homologue Florentin, le fameux Giotto.

Introduction de la notion de perspective, sensibilité nouvelle face au monde réel, attention portée à la variété des coloris, élégance des figures, développement du paysage, humanisation des épisodes sacrés, essor d’un art civique voire identitaire et naissance du portrait sont autant de thèmes qui peuvent caractériser la peinture siennoise du XIVe siècle.

Le regard du peintre est un des meilleurs véhicules pour voyager dans l’art du passé. Plus secret, plus sensible, il révèle sans expliquer, évoque sans souligner. Avec ses moyens, le pinceau, les ciseaux, le crayon, Rouan reste encore aujourd’hui ce fabuleux regardeur de l’art siennois. La trentaine d’oeuvres réunie à Rouen, dessins, tableaux, vidéos, présentée en contrepoint de l’exposition Sienne, aux origines de la Renaissance permettra aux visiteurs de percevoir l’actualité de cet héritage dans notre monde contemporain, et de s’approprier à leur tour une réalité si éloignée de nous, dans le temps et dans l’espace.

Cette exposition, François Rouan, Un printemps à Sienne, qui se double d’un second volet à au Château de Hautefort en Périgord, d’avril à septembre 2015, est pour l’artiste l’occasion de dévoiler des oeuvres restées jusque-là inédites, et d’explorer les résonances de cette image primitive dans son travail le plus actuel. C’est une opportunité rare de découvrir l’oeuvre d’un des plus grands peintres français, qui ne se montre que très discrètement.

 

Informations pratiques

Musée des Beaux-Arts ouvert de 10h à 18h
Fermé les mardis et le 1er mai
Tarif plein : 9 €
Tarif réduit : 6 €
Entrée gratuite pour les moins de 26 ans et les demandeurs d’emploi

Pour plus de renseignements, n’hésitez pas à contacter le musée par téléphone au 02 35 71 71 88 ou par courriel à musees@rouen.fr

 

Source

Légende: Giovanni di Paolo, Vierge d’humilité, v.1442. Détrempe sur bois, 56 x 43 cm. Museum of Fine Arts, Boston.

 


Marie Piccoli-Wentzo

Marie Piccoli-Wentzo est doctorante en histoire de l'art moderne à l'Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne. Ses recherches portent sur l'image du désert dans l'art italien de la fin de l'époque médiévale et du début des temps modernes (XIVe-XVIe siècle).

Vous aimerez aussi...