Appel à contribution : « Cimabue et la Toscane à la fin du XIIIe siècle », Technè, n°58, date limite le 10 janvier 2024

Depuis deux décennies, les études sur Cimabue ont été renouvelées par des découvertes spectaculaires, telle le petit panneau avec la Maestà aujourd’hui conservé à la National Gallery de Londres ou celui figurant la Dérision du Christ récemment acquis par le Musée du Louvre. Plusieurs œuvres majeures du peintre ont fait l’objet de restaurations de grande ampleur accompagnées d’études de laboratoire inédites, telles la Maestà de Santa Maria dei Servi à Bologne, la grande Maestà du Louvre, ou la Madone Gualino de Turin, dont l’attribution à Cimabue ou Duccio divise les spécialistes.

A l’occasion de la restauration de la grande Maestà et de la Dérision du Christ, le musée du Louvre organise une exposition « dossier » relative à ces deux chef d’œuvres de l’artiste entre janvier et mai 2025. Le numéro 58 de Technè souhaite accompagner cette manifestation en réunissant des contributions relatives à la matérialité des œuvres peintes de la deuxième moitié du XIIIe siècle en Toscane.

Les contributions pourront concerner les matériaux et les techniques de mise en œuvre pour mettre en lumière la manière dont certains peintres dès le milieu du XIIIe siècle, puis Cimabue et les artistes de son entourage ont réussi à faire la synthèse des différentes traditions dont ils héritaient tout en les enrichissant ou en s’en détachant parfois afin de créer des œuvres résolument novatrices.

Les articles pourront aussi traiter de l’exceptionnel travail de conservation mené autour de ces œuvres depuis leur création. Enfin il serait apprécié d’avoir des présentations abordant la question logistique du travail sur des œuvres de grand format ou de typologies particulières (œuvres double face, croix peintes, etc…) ainsi que de l’adaptation des protocoles spécifiques mis en œuvre lors de ces campagnes de restauration récentes.

Si vous souhaitez contribuer à ce dossier, merci de nous adresser dans les meilleurs délais : titre, liste des auteurs, mots clés et résumé à c2rmf_techne@culture.gouv.fr pour le 10 janvier 2024. Vous serez avertis de l’acceptation ou du refus de votre proposition avant le 20 janvier 2024. Si acceptation, les contributions complètes (articles) sont à envoyer pour le 30 mai 2024 au plus tard à c2rmf_techne@culture.gouv.fr Elles seront soumises à une relecture en double aveugle. Les auteurs dont les articles auront été acceptés seront invités à fournir une version définitive, amendée si besoin des révisions demandées par les relecteurs, selon un calendrier fixé par la rédaction.

Les articles ont un format de 10.000 et 25.000 signes maximum (espaces compris, en incluant résumé, notes et bibliographie) et sont accompagnés de 4 à 7 illustrations (photos couleurs, photos noir et blanc, schémas, graphiques). Ils répondront aux normes éditoriales de la revue détaillées ci-après.

Les propositions de contributions seront sélectionnées sur la base des critères suivants :

  • le caractère inédit des travaux : si d’autres publications de l’étude présentée ont déjà eu lieu ou sont prévues, il convient de le signaler. L’auteur s’assurera qu’il a bien l’autorisation de publier le matériel étudié,
  • l’interdisciplinarité : priorité sera donnée aux contributions associant les partenaires des travaux réalisés (archéologues, conservateurs, chimistes, restaurateurs, etc.),
  • le caractère innovant de la méthodologie,
  • la qualité de synthèse critique et de mise en perspective des questions abordées dans un contexte (historique, technique, etc.) plus large, et
  • la qualité de la rédaction et de l’illustration.

La revue ne fait payer aucun droit de publication et n’exige pas de cession de droits exclusive. Les auteurs gardent le copyright des photographies qu’ils ont réalisées. La revue est référencée par BibCNRS. Créée en 1994 et éditée par le C2RMF sur un rythme semestriel, Technè est une revue scientifique de caractère interdisciplinaire consacrée à l’étude et à la préservation du patrimoine culturel matériel (hors domaine architectural). Elle publie des contributions originales issues de recherches inédites sous forme d’articles richement illustrés, rédigés majoritairement en français ou en anglais. Des contributions en italien, allemand ou espagnol sont acceptées. Chaque numéro est édité en version numérique (https://journals.openedition.org/techne/), avec une barrière mobile de douze mois, et imprimée (https://www.lcdpu.fr/revues/techne/).

Le numéro 58 est coordonné par Thomas Bohl (musée du Louvre), Marco Ciatti (directeur honoraire de l’Opificio delle pietre dure de Florence) & Elisabeth Ravaud (Centre de recherche et de restauration des musées de France).

Source



Citer ce billet
Florence Larcher (2024, 3 janvier). Appel à contribution : « Cimabue et la Toscane à la fin du XIIIe siècle », Technè, n°58, date limite le 10 janvier 2024. Centre d'Histoire de l'Art de la Renaissance. Consulté le 18 avril 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/vea4

Florence Larcher

Florence Larcher est doctorante à l'Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne. Ses recherches sur les images de saint Roch en Italie de 1350 à 1680 l'amènent à étudier la peinture murale, la sérialité et l'itinérance des peintres.

Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search