Séminaire Collectif d’histoire de l’art de la Renaissance: 7e séance, vendredi 15 avril, INHA, salle Vasari, 18.00

Le séminaire collectif d’histoire de l’art de la Renaissance est organisé par le Centre d’Etudes Supérieures de la Renaissance (Université de Tours), le Centre d’Histoire et de Théorie des Arts (EHESS), l’Ecole Pratique des hautes Etudes et le Centre d’Histoire de l’Art de la Renaissance (Université Paris 1 Panthéon Sorbonne).

Programme 2015-2016

Atelier de Cima da Conagliano, La Vierge entre saint André et saint Pierre, Edimbourg, National Gallery of ScotlandAtelier de Cima da Conagliano, La Vierge entre saint André et saint Pierre, Edimbourg, National Gallery of Scotland

La septième séance de ce séminaire se tiendra le vendredi 15 avril de 18h à 20h à l’INHA en salle Giorgio Vasari. Michel Hochmann, directeur d’études à l’École Pratique des Hautes Études, interviendra, autour de son ouvrage Colorito. La technique des peintres vénitiens à la Renaissance, sur le thème de La matérialité de la peinture vénitienne.

 

135020Descriptif: La technique des peintres vénitiens a longtemps été une sorte de mythe pour les peintres, qui ont cherché, notamment au XVIIIe et au XIXe siècle, à en reconstituer les secrets. Elle a donc été l’objet d’un grand nombre de commentaires et d’hypothèses, même si les sources imprimées contemporaines de Titien, de Giorgione, ou de Véronèse sont relativement peu nombreuses. Nos connaissances sur le sujet ont cependant été profondément renouvelées, ces dernières années, par le développement des recherches scientifiques, qui ont apporté des informations sur l’usage du dessin par les artistes de la Dominante (grâce à l’utilisation de la réflectographie infrarouge), sur les liants qu’ils utilisaient (et, donc, sur le développement de la technique à l’huile auquel ils apportèrent une contribution déterminante). On a aussi beaucoup appris sur les pigments présents dans les œuvres de cette période. Les documents d’archives se révèlent également précieux, dans la mesure où ils nous font découvrir le commerce des couleurs et les différents matériaux dont les peintres pouvaient disposer (les marchands de couleurs vénitiens étaient probablement les plus actifs en Europe au XVIe siècle et on venait s’approvisionner auprès d’eux de l’Europe entière). On cherche donc à croiser ces différentes sources d’information pour mieux comprendre les principaux aspects matériels du travail des peintres de cette époque.


Marie Piccoli-Wentzo

Marie Piccoli-Wentzo est doctorante en histoire de l'art moderne à l'Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne. Ses recherches portent sur l'image du désert dans l'art italien de la fin de l'époque médiévale et du début des temps modernes (XIVe-XVIe siècle).

Vous aimerez aussi...