Parution : Paolo Pino (Auteur), Isabelle Bouvrande (Éditeur scientifique), “Dialogo di pittura / Dialogue de la peinture”, Classiques Garnier, Paris, 2016

Résumé : Le Dialogo di pittura, édité à Venise en 1548, est écrit par un peintre dont on sait peu de choses. Alors que la Sérénissime n’a encore produit aucun théoricien de la peinture proprement dit, Paolo Pino se distingue non seulement parce qu’il écrit un traité, mais aussi parce qu’il pousse son ambition jusqu’à éditer son texte. On peut donc légitimement s’interroger sur les motivations de ce peintre modeste dont le dialogue s’inscrit de façon remarquable dans l’historiographie de la théorie de l’art à la Renaissance. Or, à partir d’une lecture approfondie du De pictura d’Alberti, Pino présente une défense de la peinture, érudite et divertissante, dans le cadre du Paragone entre les arts dont la dispute est relancée par Benedetto Varchi en 1547 à Florence.

Lien éditeurIbeMS02b.png


OpenEdition vous propose de citer ce billet de la manière suivante :
apouget (17 octobre 2016). Parution : Paolo Pino (Auteur), Isabelle Bouvrande (Éditeur scientifique), “Dialogo di pittura / Dialogue de la peinture”, Classiques Garnier, Paris, 2016. Collectif d'Historiens de l'Art de la Renaissance. Consulté le 19 juillet 2024 à l’adresse https://doi.org/10.58079/mno2


Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search