Séminaire: « L’iconographie musicale et l’art occidental », INHA, salle Benjamin, prochaine séance le 8 mars, 15h-18h

Dans le prolongement d’une première session dédiée aux représentations des pratiques musicales et à leurs significations, la deuxième édition du séminaire « L’iconographie musicale et l’art occidental » sera consacrée aux représentations de la musique dans les lieux et espaces où s’accomplit la performance musicale. On envisagera ces lieux et espaces dans leurs dimensions vécues, mentales et dans leurs représentations visuelles. Qu’ils soient réels ou fictifs, qu’ils inscrivent la musique dans une construction spéculative du monde, ces lieux et espaces sont de différentes natures : parfois clos (studiolos, villas aristocratiques, chapelles et églises réservées à une communauté), parfois semi-ouverts et incluant différents acteurs sociaux selon des logiques sélectives (églises accueillant des fidèles, salons de musique, salles de concert, opéras), ou encore ouverts (performances en plein air, représentations de la musique dans sa relation à la totalité du cosmos).
Descriptif de la séance:
Camilla Cavicchi (CESR Tours)
Espaces et musique en Italie à la Renaissance : du décor intérieur aux salles de musique
Les décors muraux déterminent-ils la vocation musicale de ces salles ? Pendant le séminaire, les fresques de la salle d’Hercule du Palazzo Paradiso a Ferrare (1420), de la salle du Trésor de Palazzo Costabili à Ferrare peintes par Benvenuto Tisi dit le Garofalo (1503-1506), ou des Concerts du Palazzo Poggi à Bologne et du Camerino dell’Eneide dans le château de Scandiano peintes par Niccolò dell’Abate (1540) seront comparées aux pratiques musicales propres de ces lieux et aux dispositifs acoustiques prévus pour les salles de concerts dans les traités du début du xvie siècle. Cette analyse figurative et musicale nous permettra de faire la lumière sur cette question.

Tarek Berrada (Université Paris-Sorbonne)
Espaces privés dédiés à la musique en France (XVIIe-XVIIIe siècles) : écrits et sources visuelles

Les espaces dévolus à la musique sont bien attestés par la littérature architecturale du XVIIIe siècle, mais les exemples conservés sont très rares. Cette présentation abordera donc sous une forme visuelle l’activité musicale au sein de l’architecture privée française aux XVIIe et XVIIIe siècle. Elle s’appuiera sur les sources d’archives écrites et dessinées et une archéologie des bâtiments conservés, transformations comprises.

Marie Piccoli-Wentzo

Marie Piccoli-Wentzo est doctorante en histoire de l'art moderne à l'Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne. Ses recherches portent sur l'image du désert dans l'art italien de la fin de l'époque médiévale et du début des temps modernes (XIVe-XVIe siècle).

Vous aimerez aussi...