Disparition de Gérard Labrot

Nous venons d’apprendre le décès de Gérard Labrot, éminent spécialiste de l’art italien des XVIe et XVIIe siècles. Il a pendant de longues années été professeur d’histoire de l’art et d’esthétique à l’université Grenoble II où Michel Hochmann et Philippe Morel, parmi d’autres, l’ont eu pour collègue. Voici la brève bio-bibliographie que nous transmet Gilles Bertrand.

Né en 1936, ancien membre de l’Ecole française de Rome, Gérard Labrot avait consacré toutes ses études à l’Italie. Il la connaissait de fond en comble, puisqu’après son séjour à Rome il fut également lecteur à Turin. Mais ce fut la capitale des papes puis surtout Naples qui y restèrent ses champs de recherche privilégiés. Nul ne connaissait mieux que lui les archives des grandes familles aristocratiques de la capitale du Mezzogiorno. Une fois la retraite venue, il se flattait d’être invité chaque année à tenir à l’Université Bocconi (Università Comerciale Luigi Bocconi) de Milan, sa nouvelle patrie, un cycle de cours où il traitait des rapports entre l’art et l’économie.

Chacun de ses livres a fait date et ses travaux sont souvent mieux connus à l’étranger qu’en France. On peut retenir :
Le Palais Farnese de Caprarola : essai de lecture, Paris, Klincksieck, 1970.
L’Image de Rome : une arme pour la Contre-Réforme : 1534-1677, Seyssel, Champ Vallon, 1987 (avec un avant-propos de Louis Marin ; ouvrage tiré de sa thèse : Un Instrument polémique, l’image de Rome au temps du schisme, 1534-1667, Paris, Champion, 1978). Traduit en italien : Roma caput mundi : l’immagine barocca della città santa, 1534-1677, Naples, Electa, 1997.
Etudes napolitaines : villages, palais, collections : XVIe-XVIIIe siècles, Seyssel, Champ Vallon, 1993. Traduit en italien : Palazzi napoletani : storie di nobili e cortigiani 1520-1750, Naples, Electa Napoli, 1995.
Quand l’histoire murmure : villes et campagnes du royaume de Naples, XVIe-XVIIIe siècles, Rome, Ecole française de Rome, 1995. Ce livre avait été précédé d’une parution en italien : Baroni in città : residenze e comportamenti dell’aristocrazia napoletana, 1530-1734 (avec une préface de Giuseppe Galasso), Naples, Società editrice napoletana, 1979.
Sisyphes chrétiens : la longue patience des évêques bâtisseurs du Royaume de Naples, 1590-1760, Seyssel, Champ vallon, 1999.
Peinture et société à Naples : XVIe-XVIIIe siècle, commandes, collections, marchés (avec une préface de Maurice Aymard), Seyssel, Champ Vallon, 2010. Ce dernier faisait suite à une précédente parution en anglais : Collections of paintings in Naples 1600-1780 with the assistance of Antonio Delfino ; ed. by Carol Togneri Dowd and Anna Cera Sones [with the association of] the Provenance Index of the Getty Art History information program], Münich ; London ; New York [etc.] : K. G. Saur, 1992, XIII-790 p.


Vous aimerez aussi...