Restauration de la Cène de Marco d’Oggiono d’après Léonard de Vinci par le musée national de la Renaissance au château d’Écouen

 

 

Ecouen_Oggiono_BNP001

Le musée national de la Renaissance au château d’Écouen annonce la restauration de la Cène de Marco d’Oggiono d’après Léonard de Vinci grâce au soutien de la Fondation BNP Paribas
huile sur toile – Milan -1506

Le musée national de la Renaissance expose, dans la chapelle du château d’Écouen, une des toutes premières copies du chef-d’œuvre de Léonard de Vinci, la Cène, déposée dans les années 1980 par le musée du Louvre. Commandée en 1506 à un de ses meilleurs élèves, Marco d’Oggiono, quelques années après l’achèvement en 1498 de l’original par le maître au couvent de Sainte-Marie-des-Grâces à Milan, cette toile quasi inconnue des spécialistes de Léonard de Vinci offre aujourd’hui une vision éclatante du chef d’œuvre du maître italien.

Tandis que la peinture murale s’est dégradée de manière prématurée, Marco d’Oggiono a reproduit fidèlement toutes les caractéristiques de l’œuvre et de l’art de Léonard de Vinci : une composition étudiée, l’expression forte des visages et des physionomies, le mouvement des corps par les positions très variées des apôtres, les couleurs chatoyantes et enfin la multitude de détails apportés par l’artiste sur la table de banquet, qui ont aujourd’hui presque intégralement disparus de la composition originale. Pour des questions essentiellement esthétiques, une intervention visant à mettre en valeur la grande qualité picturale et artistique de cette copie est désormais nécessaire.

Recrutée par voie d’appel d’offre, l’équipe de restaurateurs sous la direction de Virginie Trotignon Aubert, restauratrice peinture, prévoit l’enlèvement du vernis et des repeints appliqués lors de précédentes restaurations, ainsi que la réintégration selon les préconisations du comité scientifique composé de conservateurs du musée national de la Renaissance, du département des peintures du musée du Louvre et du Centre de recherche et de restauration des musées de France (C2RMF).

Cette entreprise de grande envergure, débutée en janvier et s’achevant en août 2013, est rendue possible grâce au mécénat de la Fondation BNP Paribas. Cette campagne de restauration présente la particularité de se faire sous les yeux du public, dans la chapelle du château d’Écouen, à l’emplacement même où Anne de Montmorency avait disposé l’œuvre lors de son acquisition au XVIe siècle et où elle est restée jusqu’à la Révolution.

 

Les membres du comité scientifique

Thierry Crépin-Leblond, directeur du musée national de la Renaissance, conservateur général du patrimoine
Vincent Delieuvin, conservateur du patrimoine, chargé de la peinture italienne du XVIe siècle
Pierre Curie, conservateur en chef chargé de la filière peinture au C2RMF
Claire Gérin-Pierre, conservateur au C2RMF
Bertrand Bergbauer, conservateur au musée national de la Renaissance

 

L’équipe des restaurateurs

Virginie Trotignon Aubert, restauratrice peinture
Marie-Ange Laudet-Kraft, restauratrice peinture
Brigitte Arbus, restauratrice peinture
Cécile Gouton-Dellac, restauratrice peinture
Xavier Beugnot, restaurateur peinture
Emanuela Bonaccini, restauratrice peinture
Emmanuel Joyerot, restaurateur support toile
Jean Joyerot, restaurateur support toile
Jean-Pierre Galopin, restaurateur de bois doré et polychromé

 

Contacts presse
Musée national de la Renaissance – Château d’Ecouen
Michaël Caucat
01 34 38 38 64
michael.caucat@culture.gouv.fr

Agathe Gourdault-Montagne
01 34 38 38 57
gourdault-montagne.EXT@culture.gouv.fr


La Fondation BNP Paribas, l’engagement d’un mécène

La Fondation BNP Paribas est, depuis de nombreuses années, un mécène fidèle et reconnu des musées. Elle s’attache à préserver et à faire connaître leurs richesses en apportant son soutien à la restauration de leurs chefs-d’œuvre et à l’édition d’ouvrages sur leurs collections.
Lancé en 1994, le programme BNP Paribas pour l’Art a permis de faire revivre près de deux cents œuvres ou ensembles d’œuvres conservées dans une soixantaine de musées en France et à l’étranger.  Pieter Paul Rubens, Francisco de Goya ou encore Gaston Chaissac comptent parmi les artistes dont certaines peintures, souvent oubliées en raison des altérations subies au cours du temps, sont aujourd’hui restituées au visiteur grâce à ce programme de mécénat.
Après avoir soutenu la publication de l’album consacré aux collections permanentes du musée national de la Renaissance, la Fondation BNP Paribas s’associe une nouvelle fois à ce musée en apportant son appui à la restauration de la Cène de Marco d’Oggiono. Conduite sous le contrôle scientifique du Centre de Recherche et de Restauration des Musées de France, cette campagne de restauration permettra à cette œuvre de retrouver tout son éclat et d’enrichir les connaissances des historiens de l’art.


Contact presse Fondation BNP Paribas :

Heymann, Renoult Associées
Sarah Heymann et Eléonore Grau
29, rue Jean-Jacques Rousseau – 75001 Paris
Tél. : 01 44 61 76 76 – Fax : 01 44 61 74 40 – courriel : e.grau@heymann-renoult.com

 

 


Vous aimerez aussi...