Colloque Daniel Arasse (Juin 2006)

Colloque Daniel Arasse

Organisé par : Maurice Brock (univ. Tours) et Giovanni Careri (EHESS) et Danièle Cohn (EHESS) et Frédéric Cousinié (INHA) et Philippe Dagen (univ. Paris I) et Yves Hersant (EHESS) et Nadeije Laneyrie Dagen (ENS) et Philippe Morel (univ. Paris I).

 

Le colloque organisé par l’Institut national d’histoire de l’art, l’École des hautes études en sciences sociales, l’Université Paris I Panthéon-Sorbonne, l’École normale supérieure, l’ARIAS et le Centre d’études supérieures de la Renaissance, avec le soutien de l’Istituto Italiano per gli Studi Filosofici (Naples), réunit des intervenants qui, amis, éditeurs, collègues ou anciens étudiants, ont tous bien connu Daniel Arasse. Dans leurs communications, ils s’attachent à dégager sur des points précis la portée historique, théorique et méthodologique de ses travaux.

Disparu prématurément le 14 décembre 2003, Daniel ARASSE laisse derrière lui une production scientifique abondante et variée. Il a essentiellement travaillé sur l’image de la peinture mais ne s’est jamais cantonné à un domaine de spécialité. Si la plupart de ses recherches portaient sur l’Italie du XIVe au XVIe siècle, Daniel ARASSE s’est aussi intéressé à la Hollande du XVIIe siècle, à la France du XVIIIe et, plus récemment, à divers artistes contemporains. Une telle diversité procède d’une curiosité toujours en éveil et d’une insatiable envie de connaître et de comprendre, mais on y perçoit une profonde unité : elle est sous-tendue par une évidente cohérence intellectuelle. Le petit recueil intitulé On n’y voit rien (2000) fait ainsi écho au gros livre sur le détail (1992) : dans l’un et l’autre ouvrage, si différents que soient les objets étudiés, l’analyse a pour ressort ce qui arrête le regard et sollicite la sagacité de l’observateur. Ainsi retrouve-t-on à l’œuvre l’attention que Daniel ARASSE a constamment portée à ce qui relève de l’affleurement parfois à peine perceptible, qu’il s’agisse de la foi d’un peintre catholique vivant en milieu réformé (Vermeer, 1993) ou de la trace que le moi de l’artiste ou du commanditaire laisse dans l’œuvre (Le sujet dans le tableau, 1997).

Responsables scientifiques : Maurice Brock, Giovanni Careri, Danièle Cohn, Frédéric Cousinié, Philippe Dagen, Yves Hersant, Nadeije Laneyrie-Dagen, Philippe Morel assistés de Marie-laure Allain et Sara Longo.

Programme du colloque

 

  • Ouverture du colloque Daniel Arasse (le 8 juin 2006) — Frédéric Cousinié et Jean-Pierre Cuzin

 

  • Le clin d’œil de saint Sébastien (le 8 juin 2006) — Karim Ressouni-Demigneux

voir ici

  • Le reflet, un détail-emblème de la représentation en peinture (XVe-XVIe siècles) (le 8 juin 2006) — Diane Bodart

voir ici 

  • La question du regard dans les œuvres tardives de Giovanni Bellini (le 8 juin 2006) — Philippe Morel

voir ici

  • Voir ne pas voir (le 8 juin 2006) — Hubert Damisch

voir ici

  • La part de l’oeil (le 8 juin 2006) — Diane Bodart, Hubert Damisch, Éric Darragon, Philippe Morel et Karim Ressouni-Demigneux
    Discussion suite à la séance présidée par Éric Darragon

voir ici

  • Eheu vincit Venus: Love and Desire in 16th century Florence (le 8 juin 2006) — Elizabeth Cropper

voir ici

  • The Passion of Adonis (le 8 juin 2006) — David Rosand

voir ici

  • Nicolas Poussin and the Invention of the Mythological Idyl (le 8 juin 2006) — Charles Dempsey

voir ici

  • L’érotique arassienne (le 8 juin 2006) — Yves Hersant

voir ici

  • Figures de l’amour (le 8 juin 2006) — Jean-Loup Bourget, Elizabeth Cropper, Charles Dempsey, Yves Hersant et David Rosand
    Discussion suite à la séance présidée par Jean-Loup Bourget

voir ici

  • Une histoire de moulins à vent (le 9 juin 2006) — Nadeije Laneyrie Dagen

voir ici

  • Le possédé dans la Transfiguration de Raphaël : un détail ? (le 9 juin 2006) — Maurice Brock

voir ici

  • Antonello da Messina nei dettagli (le 9 juin 2006) — Bernard Aikema

voir ici

  • Il dettaglio nella pittura veneziana del Cinquecento (le 9 juin 2006) — Augusto Gentili

voir ici

  • Détails (le 9 juin 2006) — Bernard Aikema, Maurice Brock, Augusto Gentili, Nadeije Laneyrie Dagen et Victor Stoichita
    Discussion suite à la séance présidée par Victor Stoichita

voir ici

  • L’événement de l’œuvre d’art (le 9 juin 2006) — Bruno-Nassim Aboudrar

voir ici

  • Le sujet dans le tableau (le 9 juin 2006) — Giovanni Careri

voir ici

  • Autour de l’Annonciation (le 9 juin 2006) — Omar Calabrese

voir ici

  • La peinture à son plaisir. Vers une méthode. (le 9 juin 2006) — Guillaume Cassegrain

voir ici

  • Daniel Arasse et l’hypothèse de l’inconscient (le 9 juin 2006) — Gérard Wajcman

voir ici

  • Théories et méthodes (le 9 juin 2006) — Bruno-Nassim Aboudrar, Jean-Claude Bonne, Omar Calabrese, Giovanni Careri, Guillaume Cassegrain et Gérard Wajcman
    Discussion suite à la séance présidée par Jean-Claude Bonne

voir ici

  • Vaporisation vs. Centralisation. « Le Sujet dans la peinture à l’époque de l’Impressionnisme » (le 10 juin 2006) — Victor Stoichita

voir ici

  • Léonard et Kiefer. Quelques réflexions à partir de Daniel Arasse. (le 10 juin 2006) — Claudia Cieri-Via

voir ici

  • Anselm Kiefer, Daniel Arasse, la matière de la mémoire (le 10 juin 2006) — Danièle Cohn

voir ici

  • Un moderne chez les contemporains (le 10 juin 2006) — Philippe Dagen

voir ici

  • Dialogue entre Anselm Kiefer et Philippe Dagen (le 10 juin 2006) — Philippe Dagen et Anselm Kiefer

voir ici

  • Rencontre autour de Daniel Arasse (le 22 juin 2006) — Nadeije Laneyrie Dagen

voir ici

NB : La présentation du colloque est, sans modification, issue du site internet de l’ENS, consultable ici. Le contenu ici communiqué en a été exporté et est sous contrat Creative Commons.