Catégorie : Colloques et journées d’étude

Journées d’étude : « Lits historiques. À la recherche des lits européens du XVe au XVIIIe siècle. Usages, formes et décors », Paris, Ecole du Louvre et musée du Louvre, les 20 et 21 février 2018

  PROGRAMME Mardi 20 février 2018 (École du Louvre, amphithéâtre Dürer) 9h : Accueil des participants Claire Barbillon, directrice de l’École du Louvre / Natacha Pernac, directrice des études de l’École du Louvre 9h15 : Introduction aux journées d’étude Pascal Liévaux, directeur du département du pilotage de la recherche et de la politique scientifique du ministère de la Culture et de la communication (sous réserve) / Thierry Crépin-Leblond, directeur du musée national de la Renaissance Session...

Colloque : « La Renaissance des grottes. Nature, Art et Architecture entre Italie et France au XVIe siècle », Villa Medicea di Castello – Accademia della Crusca, Florence, 22 février 2018

Conférence internationale :  “La Renaissance des grottes. Nature, Art et Architecture entre Italie et France au XVI siècle » par Emanuela Ferretti, Sabine Frommel, Alessandra Giannotti, Marco Mozzo Università degli Studi di Firenze, DIDA Dipartimento di Architettura, Università per Stranieri di Siena, Polo museale Toscana, Soprintendenza per la città metropolitana di Firenze, École Pratique des Hautes Études, PSL (équipe HISTARA), Accademia della Crusca   PROGRAMMA 9.45 Sopralluogo al cantiere della “Grotta degli Animali” (riservato ai convegnisti), a cura della...

Colloque : « L’Ange Gabriel, interprète et messager », Université d’Artois – Maison de la Recherche, Arras, 22-23 mars 2018

Le colloque Graphè 2018 s’intéresse à l’ange Gabriel, présent à la fois dans l’Ancien et le Nouveau Testaments mais aussi dans les écrits apocryphes et les autres traditions monothéistes. L’ange est par étymologie un messager. Il assume le rôle de médiateur entre le monde céleste et les hommes. Sauf à être révolté ou déchu, il parle et agit au nom de Dieu et constitue une forme implicite de théophanie. Les anges sont dits nombreux dans les...

Colloque : « Asclepius, the Paintbrush, and the Pen: Representations of Disease in Medieval and Early Modern European Art and Literature », Los Angeles, UCLA Royce Hall Room 314, 4-5 mai 2018

CMRS Medical Humanities Conference Humanity has always tended to show a prurient interest in abnormalities. The medieval and early modern period is no exception, displaying a deep fascination with virulent ailments and all sorts of physical deformities. Despite this attraction, few artists of the period engaged in the depiction of disease. When they did, their expression was particular to the medium used and differed among artists even when using the same medium. Since such an...

Rencontres doctorales internationales : « Transition(s) : concept, méthodes et études de cas (XIVe-XVIIe siècles) », Université de Liège, salle Wittert, les 30 et 31 janvier 2018

Rencontres doctorales internationales Transitions (Université de Liège) / TRAME (Université de Picardie Jules Verne) / CESR (Université François Rabelais de Tours) Volet 1 : « Transition(s) : concept, méthodes et études de cas (XIVe-XVIIe siècles) » Liège, 30 et 31 janvier 2018     L’Unité de recherches (UR) « Transitions. Moyen Âge et première Modernité » de l’Université de Liège s’associe au laboratoire TRAME (Textes, représentations, archéologie et mémoire de l’Antiquité à la Renaissance) de l’Université de...

Colloque : « The Power of Arts, The Power of Fame: The Extraordinary Renaissance Court of Sigismondo Pandolfo Malatesta, Lord of Rimini », UCLA, J. Paul Getty Museum, 26-27 janvier 2018

Although not as well-known as other prominent families such as the Medici, Visconti, or Borgia, the Malatesta of Rimini, especially during the leadership of Sigismondo Pandolfo Malatesta (1417-1468), occupy a central position in the history of the Italian Renaissance. Gifted with great military skill and a profound sensibility for the arts, the “wolf of Rimini” became the epitome of the “man” of the Renaissance. The great Swiss historian Jakob Burckhardt, in his influential The Civilization...

Colloque : « Bodies and Maps : Personification of the Continents », Los Angeles, UCLA Royce Hall Room 314, 12-13 janvier 2018

Personifications of the continents of Europe, Africa, Asia, and America abounded in Renaissance and Early Modern Europe. The continents, depicted as female (and sometimes male) figures, appeared in political processions, court performances, ceiling and wall frescos, maps, atlases, frontispieces, poems, travelogues, costume books, prints, paintings, textiles, ceramics, sculptures, wood pulpits, and sculptured tympanums. While the rise in the popularity of these images in the early modern period may well have been related to encounters in...

Workshop : Corps troublants Images et imaginaires dans la première modernité, vendredi 19 janvier 2018, 10h-18h, INHA, salle Ingres

Corps renversés, membres contorsionnés, visages grimaçants, organes et orifices exhibés, émanations et bruits incontrôlés, autant de manifestations corporelles qui perturbent et créent un sentiment de malaise, une anxiété. Qu’ est-ce qui cause ce trouble ? D’ où vient-il ? A-t-il toujours été de la même nature à travers le temps ? Est-il ressenti de la même manière dans d’autres cultures que la nôtre ? Mises à distance ou au contraire exacerbées, voire sublimées dans les...

Colloque international : « Suspendre l’éphémère. L’art de la fête en Europe aux XVIe et XVIIe siècles. », Accademia di San Luca, Roma, 18-19 décembre 2017

L’art de l’éphémère présente par essence un paradoxe, si l’on compare les moyens qu’il mobilise – de la réalisation méticuleuse des objets à leurs coûts souvent exorbitants – avec son caractère absolument transitoire. Cette contradiction apparente doit être envisagée en tenant compte du rôle des fêtes pour lesquelles elles étaient destinées : un rôle fondamental dans la construction de l’image des maisons régnantes, des élites de gouvernement, ou encore des libres républiques qui les promouvaient. En outre, les...

Colloque : « Ghiberti teorico. Natura, arte e coscienza storica nel Quattrocento », Kunsthistorisches Institut in Florenz, du 30 novembre au 2 décembre 2017

La produzione di Lorenzo Ghiberti, orafo e scultore, e l’organizzazione della sua bottega sono tornate in anni recenti al centro degli studi storico-artistici sul Quattrocento italiano, anche alla luce dei risultati degli ultimi importanti restauri. Tuttavia, la sua produzione teorica ha conosciuto una diversa fortuna: ciò è valido soprattutto per i Commentarii, dal significato e dal valore indiscutibili per il genere della letteratura artistica nella prima età moderna. Vent’anni dopo la riedizione critica dei Commentarii di Lorenzo Bartoli...