Catégorie : Parutions

Parution : Santa Casciani, Heather Richardson Hayton (dir.), « A Companion to Late Medieval & Early Modern Siena », Leyde, Brill, 2020

A Companion to Late Medieval and Early Modern Siena presents chapters by prominent scholars on the powerful commune that birthed a pope, sheltered saints, built banking institutions that have thrived for nearly 1000 years, and nurtured vibrant communities of artists and intellectuals. This multi-disciplinary book, edited by Santa Casciani and Heather Richardson Hayton, redresses scholarly imbalances of the past by introducing early period Siena to a wider audience. Focusing mostly on the 12th to 16th...

Parution : Myriam Marrache-Gouraud, « La Légende des objets. Le cabinet de curiosités réfléchi par son catalogue (Europe, XVIe-XVIIe siècles) », Paris, Droz, 2020

C’est par l’intermédiaire de leur catalogue que les premiers cabinets de curiosités se sont fait connaître dans toute l’Europe. Pris entre le bruit du monde et les grandes orgues de la « littérature », ces livres sont pourtant méconnus, délaissés par la critique. Or, leurs mots, leur langue, leurs stratégies éditoriales, rien n’est indifférent aux auteurs conscients des enjeux d’une production qui passe les frontières génériques. Écrits pour le lecteur affamé de narrations épiques comme pour l’érudit...

Parution : Frédéric Cousinié (dir.), « Du corpus à l’exégèse. Interpréter la peinture du XVIIe siècle en France », Rouen, PURH, 2020

Qu’est-ce qu’ « interpréter » un tableau ? Faut-­il privilégier le s intentions déclarées ou implicites de l’artiste et des commandi­taires ? En rester aux interprétations historiques, contempo­raines de l’œuvre ? Ou accueillir les réceptions postérieures ? Que faut-­il interpréter ? La composition, ses figures, l’histoire et la narration déployée, les motifs et les thèmes ? Et comment prendre en compte les œuvres «sans histoire »? Les matériaux, pigments, grains, touches et l’ensemble des formes...

Parution : Émilie Chedeville (dir.), et al., « Le fond de l’œuvre. Arts visuels et sécularisation à l’époque moderne », Paris, Éditions de la Sorbonne, 2020

Nous vous signalons la sortie du 12e volume de la collection Histo.art. Cet ouvrage, intitulé Le fond de l’œuvre. Arts visuels et sécularisation à l’époque moderne est publié aux Éditions de la Sorbonne sous la Direction d’Émilie Chedeville, Étienne Jollet et Claire Sourdin. Présentation Selon certaines habitudes visuelles occidentales fixes, le fond s’opposerait à la forme ou à la figure, l’avant au fond. Pour un tableau, une sculpture ou même pour une architecture, le rapport entre le fond et la forme qui s’y...

Parution : Bruno Dumézil (dir.), « Les Barbares », Paris, PUF, 2020

Depuis trois décennies, le « barbare » a fait l’objet d’un intérêt accru. L’étude des civilisations se focalisait jusqu’ici sur les espaces plus documentés par les sources écrites, mais une attention nouvelle est désormais accordée aux mondes jugés extérieurs, aux zones de contact, aux pratiques d’échanges et aux formes de la représentation mutuelle. Le barbare apparaît aujourd’hui moins comme l’ennemi irréductible du « civilisé » que comme un autre, que l’on doit construire par des...

Parution : Michael Edwards, « Magie de la ressemblance. Essai sur l’art », Paris, PUF, 2020

Quel est le rapport entre une carafe et une carafe de Chardin ? Entre un arbre et un arbre de Claude Lorrain ? N’est-ce pas là le grand mystère de l’art ? Par la magie de la ressemblance, l’artiste figuratif n’offre pas une reproduction du visible mais un aperçu de l’invisible, d’un monde à la fois reconnaissable et profondément différent. La plus exacte ressemblance transforme ainsi la réalité en une fiction provisoire, attirante et inatteignable....

Parution : Nicholas Temple, Renovatio Urbis : Architecture, Urbanism and Ceremony in the Rome of Julius II, Londres, Routledge, 2020

Examining the urban and architectural developments in Rome during the Pontificate of Julius II (1503–13) this book focuses on the political, religious and artistic motives behind the changes. Each chapter focuses on a particular project, from the Palazzo dei Tribunali to the Stanza della Segnatura, and examines their topographical and symbolic contexts in relationship to the broader vision of Julian Rome. This original work explores not just historical sources relating to buildings but also humanist/antiquarian texts,...

Parution : Annette Hoffmann, Lisa Jordan et Gerhard Wolf, Parlare dell’arte nel Trecento, Berlin, Deutscher Kunstverlag, 2020

Die Literatur des italienischen Trecento ist reich an Künstleranekdoten, Erzählungen und Ekphrasen, in denen Kunstwerke eine wichtige Rolle spielen. Der Band behandelt das Sprechen über Kunst und Künstler in einer Zeit vor und während der Etablierung der Kunsttheorie als literarischer Gattung. Im Zentrum steht die Frage nach dem „Kunstgespräch » vor Ort und den Spuren seiner Überlieferung in literarischer Brechung, wie etwa in Dantes Commedia, Petrarcas Sonetten oder Boccaccios und Sacchettis Novellen. Untersucht werden neben der...

Parution : William E. Wallace, Michelangelo, God’s Architect: The Story of His Final Years and Greatest Masterpiece, Princeton University Press, 2020

As he entered his seventies, the great Italian Renaissance artist Michelangelo despaired that his productive years were past. Anguished by the death of friends and discouraged by the loss of commissions to younger artists, this supreme painter and sculptor began carving his own tomb. It was at this unlikely moment that fate intervened to task Michelangelo with the most ambitious and daunting project of his long creative life. Michelangelo, God’s Architect is the first book to...

Parution : Jill Pederson, « Leonardo, Bramante, and the Academia: Art and Friendship in Fifteenth-Century Milan », Turnhout, Brepols, 2020

This book is the first study to provide a comprehensive historical and theoretical account of the Academia Leonardi Vinci. Pederson brings together literary sources to offer a new interpretation of the academy not as one singular entity, but as a collection of academic modalities in Renaissance Milan. Eventually these various modalities converged around their namesake Leonardo da Vinci, as well as the architect Donato Bramante. This group drew together not only humanists, as in other...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search