Étiqueté : art et pouvoir

Appel à contribution : « Authority and Identity in the Middle Ages », Londres, The Courtauld, 15 mars 2024, date limite le 31 janvier 2024

The Courtauld Postgraduate Medieval Colloquium Studies of medieval art have often focused on works of art featuring, or patronised by, those in positions of authority. More recently, scholars have moved towards a wider understanding of the ways in which works of art established a sense of authority and impacted the identity of the communities who viewed and used them. However, concepts of ‘authority’ and ‘identity’ and their complex interrelationship are rarely interrogated in a holistic...

Appel à contribution : « Art et autoritarismes », Histoire de l’art, n°94, date limite le 2 février 2024

Au fil des siècles, les artistes ont su nouer avec les pouvoirs autoritaires des relations complexes, souvent très difficiles, mais qui, parfois, malgré les obstacles terribles, ont pu s’avérer fructueuses du point de vue de la création. Le numéro 94 de la revue Histoire de l’art entend explorer les attitudes, les positionnements, les réactions, les gestes que les artistes, de manière individuelle ou collective, ont pu adopter dans des contextes coercitifs. Dans ce numéro, il...

Appel à contribution : « On the Rhetoric of Images and Power », Venise, Ca’ Foscari Zattere, 4-6 octobre 2023, date limite le 14 mai 2023

Art is a powerful and non-neutral tool. Its forms and expressions can influence, entertain, educate, and manipulate the realm of the real. Throughout history, the artists’ creative power was able to give form, substance, and meaning to otherwise inert matter, making them a demiurge. Images, however, once they have taken on their final form and are put into circulation, undertake a life of their own. Images can direct the spectator’s interest toward their own content. The more...

Colloque international : « Héraldique & Papauté, Moyen Age – Temps modernes n° 2 », Centre Saint-Louis, Rome, 7, 8 et 9 juin 2022

Le 2ème colloque international Héraldique & Papauté, porté par le GRIC (Groupe de Recherche Identités et Cultures) et l’université Le Havre Normandie se déroulera au Centre Saint-Louis de Rome les 7, 8 et 9 juin 2022. Le colloque « Héraldique et papauté, Moyen Age – Temps modernes n° 2 » prend la suite du premier colloque du même titre qui s’est tenu à l’Ecole française de Rome du 19 au 21 mai 2016 et qui a été publié...

Conférence : Itay Sapir, « Le roi est mort, vive le roi ? : Le corps royal à l’instant de son décès », Lyon, Université Lumière Lyon 2, 2 juin 2022

La représentation visuelle du moment du décès à la première modernité est un sujet fascinant et peu étudié ; dans la peinture, c’est vers 1600, notamment avec Caravage à Rome et à Naples, qu’un nouvel intérêt pour l’instantanéité de la mort émerge, et que des outils picturaux sont développés pour montrer le devenir-cadavre d’un humain et la temporalité si complexe de l’événement/processus. Quand le mort est un roi, les enjeux ne sont que plus cruciaux encore. Comment figurer le corps physique...

Appel à contribution : « Early Modern Global Political Art », Champaign, Krannert Art Museum/University of Illinois Urbana-Champaign, 20-21 octobre 2022, date limite le 31 mai 2022

In the early modern period, nations, nobles, corporations, religious groups, and others found dynamic and innovative ways to use the visual arts for a wide range of political purposes. Nations dispatched elaborate diplomatic gifts to initiate and consolidate alliances. Aristocratic powers and individual collectors alike amassed collections to convey and enhance their political and economic power. Courts and cities produced ephemeral decorations to assert and display ideal political relations between nobility and their subjects, and...

Exposition : « Anne de France (1522 – 2022), femme de pouvoir, princesse des arts », Moulins, Musée Anne de Beaujeu, 18 mars-18 septembre 2022

À l’occasion des 500 ans de la mort d’Anne de France (1461 – 1522), le musée départemental Anne de Beaujeu accueille une exposition entièrement dédiée à Anne de France, fille aînée du roi Louis XI en dévoilant le rayonnement extraordinaire de cette femme de pouvoir et mécène à l’aube de la Renaissance. Cette exposition permettra d’évoquer le rayonnement politique et culturel de la princesse et de mettre à l’honneur son parcours trop peu connu du grand...

Colloque : « The Medici Beyond Florence. Art and Politics », Florence, Kunsthistorisches Institut et en ligne, 16-17 mars 2022

The Medici Beyond Florence. Art and Politics, 1530–1648. 16–17 March 2022 Kunsthistorisches Institut in Florenz Florence & online Contact: sekr_nova@khi.fi.it Zoom registration: https://zoom.us/meeting/register/tJcocuCsqzIvHN0YRPhJcPqvjb4NKq-nm_vd   Wednesday, 16 March 2022 10.15 Alessandro Nova, KHI – MPI Gaetano Lettieri, Sapienza, Università di Roma Saluti 10.30 Marco Ruffini, Sapienza, Università di Roma Lunarita Sterpetti, Sapienza, Università di Roma/KHI – MPI Introduzione e avvio dei lavori FERDINANDO & ALESSANDRO IN ROME Chair: Maria Giulia Aurigemma, Università degli studi “G. d’Annunzio”,...

Appel à contribution : « Construire et détruire les représentations officielles des pouvoirs : Images, symboles, allégories de l’Antiquité à l’époque contemporaine », Université Paris-Est Créteil, date limite le 4 avril 2022

5ème Journée d’Études des Jeunes Chercheur·ses du CRHEC Utilisant différents supports : sculpture, peinture, gravure, architecture, photographie, dessin, film, objets, les pouvoirs ont toujours eu besoin de créer et concevoir des représentations de leur autorité. La 5e édition de la journée des jeunes chercheur·ses du CRHEC se propose de faire dialoguer ces différentes représentations des pouvoirs à travers toutes les époques historiques. Dans son livre L’historien et les Images, Francis Haskell a écrit : « on a...

Colloque : « Corps et pouvoir : le corps dans l’art politique des temps modernes », Toulouse, Hôtel d’Assézat, 6-8 octobre 2021

À la Renaissance, il devint fréquent de voir des corps, masculins comme féminins, transformés et exploités de manière stratégique au travers des œuvres. Réels ou mythiques, âgés ou juvéniles, souvent porteurs d’un imaginaire complexe, ils étaient conçus et perçus tels des métaphores et régulièrement utilisés en instruments de propagande. La figuration du corps avait en effet, à l’époque moderne, une place fondamentale dans le processus d’exaltation et de légitimation des élites. Dans le cadre de...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search