Étiqueté : art et théorie

Conférence : Chiara Cavalieri, Davide Dall’Ombra, « Giovanni Testori fra teatro e critica d’arte. Quando il lavoro del critico trapassa nell’invenzione del vero scrittore », Rome/en ligne, Bibliotheca Hertziana, 19 mars 2024

Evento pubblico senza registrazione DATE: Mar 19, 2024 TIME: 11:00 AM – 01:00 PM (Local Time Germany) LOCATION: Villino Stroganoff, Via Gregoriana 22, 00187 Roma e online CONTACT: mara.freiberg@biblhertz.it Narratore, poeta, critico d’arte e pittore. Drammaturgo, regista e anche attore. Giovanni Testori è stato un autore complesso e prolifico, di cui rimane ancora molto da approfondire. Il seminario offre un’occasione per indagare la connessione tra il Testori drammaturgo e il critico d’arte, partendo dalle riflessioni...

Appel à contribution : « ATLAS Soutenir, soutenable », Studiolo, n° 20, date limite le 10 mars 2024

Atlas porte la sphère céleste. Si à partir de la fin du XVIe siècle, avec Gerardus Mercator et l’expansion européenne, son nom a commencé à indiquer principalement l’aspiration à représenter l’ensemble du monde connu et colonisé, les impératifs écologiques actuels nous obligent à repenser son effort pour soutenir le monde lui-même, autrement voué à l’effondrement. Selon certains auteurs, tel Hérodote, Atlas n’était même pas un titan, mais le nom d’une montagne au nord-ouest de l’Afrique...

Appel à contribution : « (Re)donner du sens », Amiens, Université de Picardie Jules Verne, 21-22 novembre 2024, date limite le 15 février 2024

Organisé par l’axe 3 « Objets, matérialité, représentations » de l’UR 4284 TrAme de l’Université de Picardie Jules Verne, le colloque interrogera l’œuvre d’art sous l’angle des états successifs de ses formes, thèmes ou motifs, en portant une attention toute particulière à sa matérialité. Comment identifier ces états successifs et leurs causes, intentionnelles ou fortuites ? Quel contexte, technique ou historique, les a rendus possibles ou nécessaires ? Qui en sont les acteurs, distincts ou identiques à ceux des stades antérieurs ? Comment...

Journée d’étude : « Last Works, 1500–2000 », Londres, University College London, 14 avril 2023

Art history is, most often, a history of beginnings. Its art historical chronologies invoke a history of firsts: first artists, first artworks, first movements. Classification and periodization often accord with an artist’s life, and acts of initiation and points of inception have overwhelmingly been afforded significance and scholarly exposure. In his 1936 essay, “The Storyteller,” Walter Benjamin sought to reverse this naturalization: death, rather than life, provides its own artistic and narratological source. Or put...

Journées d’étude : « Know your place. (Re)Constructing Spaces in Premodern Visual Cultures », Bâle, University of Basel, 9-11 mars 2023

Visual means construct spaces by defining their character and purpose, and dictating human behaviours within them. Medieval monuments such as choir screens or market crosses divided ecclesiastic interiors and juridical topographies, and denoted hierarchies. Wall paintings shaped domestic environments in ancient Roman houses, formed inter-medial dialogues by alluding to textile hangings in pre-modern Central Asian residences, and established idealised ancestor identities in ancient Egyptian tombs. Yet the study of these examples – as well as...

Journées d’étude : « Un long Moyen Âge ? Décloisonner la période médiévale », Genève, Université de Genève, 9-10 mars 2023

Avec Jacques Le Goff, l’idée d’un « long Moyen Âge » est venue bousculer les limites temporelles de la période usuellement établies par l’historiographie. Elle prend sa source dans les travaux de Fernand Braudel sur la périodisation, les temps de l’Histoire et la notion de « longue durée ». Depuis, les chercheurs et les chercheuses qui ont travaillé sur cette notion ont empiété tantôt sur l’Antiquité tardive, tantôt sur la période moderne, et ce, dans...

Appel à contribution : « Lire, décrire, interpréter. Louis Marin entre texte et image », Louvain-la-Neuve, UCLouvain, 16-17 novembre 2023, date limite le 28 février 2023

Le philosophe Louis Marin (1931-1992) a été surtout identifié comme un théoricien de l’image. Autour de 1990, Norman Bryson le rapprochait de la « New Art History » anglophone et Thomas Mitchell le citait parmi ceux qui auraient secoué l’histoire de l’art de son « sommeil dogmatique ». En France, Marin a été la source importante d’un renouvellement de l’histoire de l’art, surtout parmi ceux qui ont voulu se démarquer de l’autorité par exemple d’André Chastel. On trouve cependant...

Appel à contribution : « L’empire des sens. Vers un paysage sensoriel à la Renaissance », Tours, CESR, 1er-2 juin 2023, date limite le 1er mars 2023

L’époque tardo-médiévale et moderne offre en effet un univers sensoriel d’une grande richesse qui reste encore à préciser. C’est tout d’abord le domaine de l’ouïe avec les musiques, les chants profanes et religieux, les voix, la lecture, les discours, les cris, les insultes et les murmures, les bruits de la ville, des cloches, des enfants, des chevaux, des animaux domestiques, le fracas de la guerre, des épées et de l’artillerie, l’écho de la fête, de...

Exposition : « Architectures impossibles », Nancy, Musée des beaux-arts, 19 novembre 2022-19 mars 2023

Comment l’architecture, gouvernée par des règles strictes et des dogmes intangibles, pourrait-elle être impossible ? Partant de cette apparente contradiction, l’exposition kaléidoscopique présentée au musée des Beaux-Arts du 19 novembre 2022 au 19 mars 2023 explore les multiples voies empruntées par les artistes, de la Renaissance à aujourd’hui, pour faire « déraisonner » l’architecture. Affranchie des codes rigides dans laquelle l’emprisonne sa seule existence bâtie, l’architecture est susceptible de porter des idées comme de sonder...

Appel à contribution : « Poétique du griffonnage marginal. Exploration des images autographes d’archives », Lille, Maison de la Recherche, 9-10 février 2023, date limite le 15 juin 2022

Dans La Chambre claire, Roland Barthes écrit : « cela que je vois s’est trouvé là, dans ce lieu qui s’étend entre l’infini et le sujet […] ; il a été là, et cependant tout de suite séparé ; il a été absolument, irrécusablement présent, et cependant déjà différé » (1980). Si les propos de Barthes se concentrent sur le rapport de la photographie au temps, la critique génétique conçoit le manuscrit comme un objet...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search