Étiqueté : corps

Appel à contribution : GRIM/Imago, « Les états du corps en images », Paris, INHA, 12 mai 2022, date limite le 21 janvier 2022

Depuis les deux dernières décennies, les historiographies médiévistes anglo-américaine et  européenne se sont emparées de la question de la matérialité et de la perception sensible des œuvres. Au-delà de la matérialité et de la sensorialité, une question mérite d’être explorée, dont l’horizon d’anthropologie religieuse est fondamental pour la compréhension des images et des comportements : celui des états du corps, rendus visibles par des ornements, des traits anatomiques des mouvements spécifiques, et par des situations singulières...

Publication : “The Body as a Mirror of the Soul. Physiognomy from Antiquity to the Renaissance”, Leuven University Press, 2021.

Physiognomy, the history of racial classifications, and the interplay between natural philosophy, medicine, and ethics The idea of the body as a mirror of the soul has fascinated mankind throughout history. Being able to see through an individual, and drawing conclusions on their character solely based on a selection of external features, is the subject of physiognomy, and has a long tradition running well into recent times. However, the pre-modern, especially medieval background of this...

Colloque international : « Le parfumeur : Évolution d’une figure depuis la Renaissance », Versailles, Château de Versailles, du 14 au 15 octobre 2021

En lien avec la collaboration scientifique réalisée entre le Centre de recherche du château de Versailles et Guerlain, dans le cadre de la thèse « Les parfumeurs privilégiés, fournisseurs de la cour de Versailles (XVIIe–XVIIIe siècles) » menée par Alice Camus. Fruit d’un savoir-faire qui s’est constitué dès l’Antiquité, la parfumerie détient une histoire riche et complexe dont de nombreux aspects restent à explorer, car son historiographie est récente et encore peu développée (Reinarz, 2014). La voie de la recherche...

Colloque : « Corps et pouvoir : le corps dans l’art politique des temps modernes », Toulouse, Hôtel d’Assézat, 6-8 octobre 2021

À la Renaissance, il devint fréquent de voir des corps, masculins comme féminins, transformés et exploités de manière stratégique au travers des œuvres. Réels ou mythiques, âgés ou juvéniles, souvent porteurs d’un imaginaire complexe, ils étaient conçus et perçus tels des métaphores et régulièrement utilisés en instruments de propagande. La figuration du corps avait en effet, à l’époque moderne, une place fondamentale dans le processus d’exaltation et de légitimation des élites. Dans le cadre de...

Appel à contribution : « Humankind and Fat. Attraction, Repulsion, Health and Politics », Timişoara, Centre for Applied Linguistics and Comparative Cultural Studies / C-CLASC at the Victor Babes University of Medicine and Pharmacy Timisoara, 27-29 octobre 2021, date limite le 30 août 2021

Fat that our bodies accumulate, fat we consume, our representations of fatty foods and bodies… The relationships between humankind and fat are a fascinating topic for social and medical scientists. They are highly variable according to the places and the times and, often, much more nuanced and complex that the dominant discourse suggests. Not very so long ago, European peasants valued fat. Today, their urbanised descendants have panic attacks if they have to move a...

Conférence en ligne : Crip Authority and the Art of Consolation in Renaissance Representations of Disability, Londres, The Warburg Institute, le 25 février 2021 à 18h

Elizabeth B. Bearden (UW-Madison): ‘Crip Authority and the Art of Consolation in Renaissance Representations of Disability’ Having explored how discourses of monstrosity influence representations of disability in the global Renaissance in her 2019 monograph, Bearden’s talk will reflect on this project and will present material from her next book, which examines how canonical Renaissance writers and artists represent themselves and their work by drawing on the ancient tradition of consolation, or texts that offer comfort...

Parution : James Hutson, « Gallucci’s Commentary on Dürer’s ‘Four Books on Human Proportion’: Renaissance Proportion Theory », Open Book Publishers, 2020

In 1591, Giovanni Paolo Gallucci published his Della simmetria dei corpi humani, an Italian translation of Albrecht Dürer’s Four Books on Human Proportion. While Dürer’s treatise had been translated earlier in the sixteenth-century into French and Latin, it was Gallucci’s Italian translation that endured in popularity as the most cited version of the text in later Baroque treatises, covering topics that were seen as central to arts education, connoisseurship, patronage, and the wider appreciation of...

Atelier de recherche international : « Corps troublants. Images et imaginaires dans la première modernité », Académie de France à Rome, Villa Médicis, 26-28 novembre 2020

Dans la culture visuelle de la première modernité, la représentation de corps contorsionnés, désarticulés ou fragmentaires, de visages grimaçants ou déformés par des émotions ou des actions particulières, de corps ouverts révélant organes et orifices, peut saisir autant que perturber le spectateur. Ces images provoquent une incongruité troublante, possiblement agressive. Mais qu’est-ce qui cause ce trouble ? Peut-on définir et circonscrire cet affect ? A-t-il toujours été ressenti ainsi à travers le temps et dans...

Colloque : « (im)postures. Langages du corps à l’époque moderne », en ligne, 5 décembre 2020

Quand les images sont muettes il est tentant de leur extorquer la parole. Telle est la fonction de l’expression des passions qu’exposeraient les visages et les corps dans la peinture des XVIe et XVIIe siècles. Mais pensées, sens, sensations et sentiments sont-ils véritablement lisibles dans le visibles ? Sous quelles conditions le sont-ils ? Pourrions-nous non pas réduire les corps à des mots, mais seulement les faire agir sur d’autres corps, corps à corps ?...

Appel à communication : « Le corps dans l’art politique des temps modernes », Toulouse, Hôtel d’Assézat, date limite le 1er décembre 2020

Durant la Renaissance, il est  courant de voir des corps, masculins et féminins, transformés et stratégiquement exploités par le biais d’œuvres d’art. Réels ou mythiques, âgés ou juvéniles, souvent porteurs d’un imaginaire complexe, ils étaient conçus et perçus comme des métaphores et régulièrement utilisés comme des outils de propagande. Au début des temps modernes, la représentation du corps a eu une place fondamentale dans le processus d’exaltation et de légitimation de l’élite. Dans le cadre...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search