Étiqueté : corps humain

Parution : James Hutson, « Gallucci’s Commentary on Dürer’s ‘Four Books on Human Proportion’: Renaissance Proportion Theory », Open Book Publishers, 2020

In 1591, Giovanni Paolo Gallucci published his Della simmetria dei corpi humani, an Italian translation of Albrecht Dürer’s Four Books on Human Proportion. While Dürer’s treatise had been translated earlier in the sixteenth-century into French and Latin, it was Gallucci’s Italian translation that endured in popularity as the most cited version of the text in later Baroque treatises, covering topics that were seen as central to arts education, connoisseurship, patronage, and the wider appreciation of...

Atelier de recherche international : « Corps troublants. Images et imaginaires dans la première modernité », Académie de France à Rome, Villa Médicis, 26-28 novembre 2020

Dans la culture visuelle de la première modernité, la représentation de corps contorsionnés, désarticulés ou fragmentaires, de visages grimaçants ou déformés par des émotions ou des actions particulières, de corps ouverts révélant organes et orifices, peut saisir autant que perturber le spectateur. Ces images provoquent une incongruité troublante, possiblement agressive. Mais qu’est-ce qui cause ce trouble ? Peut-on définir et circonscrire cet affect ? A-t-il toujours été ressenti ainsi à travers le temps et dans...

Colloque : « (im)postures. Langages du corps à l’époque moderne », en ligne, 5 décembre 2020

Quand les images sont muettes il est tentant de leur extorquer la parole. Telle est la fonction de l’expression des passions qu’exposeraient les visages et les corps dans la peinture des XVIe et XVIIe siècles. Mais pensées, sens, sensations et sentiments sont-ils véritablement lisibles dans le visibles ? Sous quelles conditions le sont-ils ? Pourrions-nous non pas réduire les corps à des mots, mais seulement les faire agir sur d’autres corps, corps à corps ?...

Appel à contribution : « Monstration et dissimulation du corps humain dans l’espace public », date limite le 15 octobre 2020

Le présent appel à contribution porte sur la question de la monstration (exhibition) et la dissimulation (pudeur) du corps humain dans l’espace public. Que peut-on montrer dans la société ? Que doit-on dissimuler ? Quelles injonctions sont faites aux sujets ? Où place-t-on le curseur de la monstration / dissimulation chez les acteurs que sont le législateur, le juge, le sujet de droit, le justiciable (demandeur / défendeur) qui serait sujet montrant ou regardant ? Quelles opérations de codage, de catégorisation, de normalisation, de...

Appel à contribution : « In Sickness and in Health: Pestilence, Disease, and Healing in Medieval and Early Modern Art », Haïfa, University of Haifa, 12 janvier 2021, date limite le 1er septembre 2020

In light of the global turmoil caused by the COVID-19 epidemic, the 14th AnnuaI Imago conference will examine the cultural and artistic impact of epidemics, diseases and healing in the art of the Middle Ages and the Early Modern Period. We hope this examination will not only shed new light on the artistic, social, and political mechanisms of both of these periods, but will also produce fresh insights into cultural and artistic responses to the...

Appel à contribution : « Des pieds et des mains. Représentations culturelles, politiques et sociales en Europe (1450-1650) », Vichy, 24-25 septembre 2021, date limite le 1er septembre 2020

Colloque organisé par Marie-Joëlle Louison-Lassablière (Université Jean Monnet, Saint-Étienne) et Samuel Cuisinier-Delorme (Université Clermont Auvergne) avec le soutien de l’IHRIM (UMR 5317). Pieds et mains permettent la relation à autrui, au monde et à Dieu. Comment la Renaissance appréhende-t-elle cette relation ? Les découvertes géographiques, médicales et techniques, l’avènement de nouveaux schémas de pensée et de nouvelles croyances, ainsi que les bouleversements sociaux qui en résultent ont-ils modifié la perception que l’homme se fait de ses pieds...

Parution : Christian K. Kleinbub, « Michelangelo’s Inner Anatomies », Penn State University Press, 2020.

This book challenges the notion that Michelangelo, renowned for his magnificent portrayals of the human body, was merely concerned with “superficial” anatomy—that is, the parts of the body that can be seen from the outside. Christian K. Kleinbub provides a fresh perspective on Michelangelo’s art of the human figure by investigating what he calls the artist’s “inner anatomical poetics,” revealing these beautiful bodies as objects of profound intellectual and spiritual significance. Michelangelo’s Inner Anatomies illuminates...

Appel à communication : Disturbing bodies. Images and imaginary during the early modern period, Rome, Villa Medici, 11-13 juin 2020, date limite le 29 février 2020

In Early modern visual culture the representation of contorted, disarticulated and fragmentary bodies, of grimacing faces deformed by particular emotions or actions, of open bodies revealing organs and orifices, can both surprise and disturb the contemporary observer. It may be too simplistic to think about these bodily configurations as formal experiments, iconographic inventions, ‘excessive’ or even transgressive motifs linked to infernal or oneiric imaginary, to the aesthetics of grotesque or of a ‘topsy-turvy world’. These...

Appel à contribution : « Les états du corps en images », Paris, INHA, 27 mai 2020, date limite le 24 janvier 2020

Le GRIM – Groupe de Recherches en iconographie médiévale – est un collectif académique fondé par Christian Heck, qui s’intéresse à l’analyse et l’interprétation des œuvres du Moyen Âge, mais aussi aux corpus et bases d’images qui les rendent possibles. Il est dorénavant lié à IMAGO, association d’historiens de l’art sise au CESCM de Poitiers. Le GRIM organise des conférences ponctuelles (Les rencontres Imago, au CESCM de Poitiers) et des journées d’études (à l’Institut national...

Séminaire : « Corps féminin : actualité de la recherche », Paris, Maison de la recherche de la Sorbonne, 2019-2020

Séminaire de Questes Le modèle traditionnel insistant sur l’oppression du corps féminin a été largement enrichi par les recherches récentes. Des cas d’étude ont en effet montré que le corps de la femme médiévale se pense désormais de manière plurielle. Des criminelles aux saintes, la rupture avec la cellule familiale catalyse bien souvent une vie singulière, et le lien que la femme entretient avec son propre corps en est modifié. Ainsi, les recherches actuelles sur...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search