Étiqueté : estampe

Appel à candidature : Bourse BnF-Getty « Paper Project », Paris (2020-2022), date limite le 30 juin

Avec le soutien de la Getty Foundation et dans le cadre du “Paper Project”, le Département des Estampes et de la photographie de la Bibliothèque nationale de France recrute un pensionnaire-conservateur (H/F) (Curatorial Fellowship), à plein temps, pour une durée de 24 mois (novembre 2020-novembre 2022). Cette bourse permettra à un jeune historien de l’art souhaitant devenir conservateur d’arts graphiques de se former auprès des conservateurs du département, en étant pleinement intégré à l’équipe scientifique...

Colloque : « L’estampe au XVIIe siècle », Vichy, Académie du Vernet, le 13 juin 2020

Prenant son essor au début du XVIIe siècle, l’art de l’estampe est à son apogée sous le règne de Louis XIV. Virtuose, Abraham Bosse en devient l’un des théoriciens. Les graveurs parisiens tels Robert Nanteuil, Girard Audran, François Chauveau, Sébastien Leclerc et les Lepautre atteignent ainsi une perfection technique dans l’art de la taille-douce, gravure au burin ou à l’eau forte. Dès lors, du portrait aux gravures de mode, de l’illustration d’œuvres littéraires aux almanachs muraux,...

Appel à communication : « ‘Ex marmore antiquo sculpsit’ : l’estampe et la diffusion des reliefs antiques à l’époque moderne », Paris, date limite le 3 avril 2020

Appel à communication : journée d’étude « Ex marmore antiquo sculpsit » : l’estampe et la diffusion des reliefs antiques à l’époque moderne (26 juin 2020, Paris) Œuvres sur papier multiples, reproductibles, facilement transportables et relativement peu onéreuses, les gravures constituent dès la Renaissance un vecteur privilégié de diffusion des savoirs antiquaires. De manière très précoce, dès le dernier quart du XVe siècle en Italie, les graveurs s’emparent des modèles sculptés antiques, et tout particulièrement...

Colloque: « Images et révoltes dans le livre et l’estampe (XIVe – milieu du XVIIIe siècle) », Paris, bibliothèque Mazarine, le 13 décembre 2016

Révoltes et évènements révolutionnaires ponctuent l’histoire européenne depuis la fin du Moyen Âge. On a longtemps cru que l’analphabétisme qui régnait parmi l’écrasante majorité de la population n’avait laissé aux insurgés que peu de moyens d’expression. Or la diffusion d’images lors des révoltes atteste d’une culture visuelle populaire qui préexiste à la Révolution française. On en décèle les traces les plus évidentes avec les Hussites en Bohême au XVe siècle, et lors de la Guerre des paysans qui ébranla le monde germanique en 1525. Une...

Colloque: « La lettre de l’estampe, Les formes de l’écrit et ses fonctions dans l’image imprimée en Europe au XVIe siècle », Paris, INHA, salle Vasari, les 17 & 18 novembre

Mots, titres, légendes, commentaires, noms d’artistes, privilèges, beaux discours, adresses au « lecteur », voyantes dédicaces. Écritures cursives, typographiques, grands et petits caractères, ligatures, chiffres et mesures. Mots ajoutés, associés aux figures ou isolés par un cadre, mots que l’on remarque, que l’on suit du regard, que l’on découvre parfois dans l’image… Et si l’estampe était aussi une affaire de mots, de compositions écrites, de lectures croisées dans l’espace écrit et figuré d’une image ? L’objectif du...

Exposition: « Ornements – XVe-XVIIIe siècles. Chefs-d’oeuvre de la collection Jacques Doucet », salle Roberto Longhi, INHA, Paris, du 3 octobre au 31 décembre 2014.

Exposition: « Ornements – XVe-XVIIIe siècles. Chefs-d’oeuvre de la collection Jacques Doucet », salle Roberto Longhi, INHA, Paris, du 3 octobre au 31 décembre 2014.

La Bibliothèque de l’Institut national d’histoire de l’art, héritière de la Bibliothèque d’art et d’archéologie créée par le couturier Jacques Doucet (1853-1929) à partir de 1908, est aujourd’hui riche de plus de 25 000 estampes d’ornement, réunies en près de 700 volumes. Son fonds  d’estampes couvre la production, tant française qu’italienne ou allemande, du XVIe au XVIIIe siècle. Sources importantes pour les historiens des arts décoratifs, de l’architecture, de l’estampe, ces œuvres ont fait l’objet d’un catalogage...

Exposition : Albrecht Dürer et son temps. De la Réforme à la guerre de Trente Ans, Paris, Ecole nationale supérieure des Beaux-arts, du 24 octobre 2012 au 13 janvier 2013.

Exposition : Albrecht Dürer et son temps. De la Réforme à la guerre de Trente Ans, Paris, Ecole nationale supérieure des Beaux-arts, du 24 octobre 2012 au 13 janvier 2013.

  Source : www.ensba.fr L’exposition « Albrecht Dürer et son temps » présente pour la première fois une centaine de dessins du XVe au XVIIe siècles, accompagnés d’une quarantaine d’estampes et une trentaine d’ouvrages illustrés de la même époque provenant presque exclusivement de l’exceptionnelle collection de Jean Masson,donnée à l’École des Beaux-Arts en 1925. L’Ecole des Beaux-Arts conserve après le Département des arts Graphiques du musée du Louvre, la plus belle collection de dessins en France....