Étiqueté : europe moderne

Exposition : « La Beauté en partage – 15 ans d’acquisitions au musée Fabre », Montpellier, Musée Fabre, 20 décembre 2021-6 mars 2022

Cet hiver, le musée Fabre propose une exposition consacrée à l’ambitieuse politique d’enrichissement de ses collections menée depuis plus de quinze ans, fruit de l’engagement de Montpellier Méditerranée Métropole, soutenu par l’État et la Région Occitanie. De nombreux mécènes, tels que l’association des Amis du musée Fabre ou la Fondation d’entreprise , mais aussi des donateurs particuliers, artistes ou collectionneurs, s’associent également, chaque année, à l’acquisition de nouvelles œuvres majeures. Lorsqu’une œuvre est acquise, auprès...

Parution : “Ingenuity in the Making. Matter and Technique in Early Modern Europe”, University of Pittsburgh Press, 2021.

Ingenuity in the Making. Matter and Technique in Early Modern Europe, edited by Richard J. Oosterhoff, José Ramon Marcaida and Alexander Marr, Pittsburgh, University of Pittsburgh Press, 2021 Ingenuity in the Making explores the myriad ways in which ingenuity shaped the experience and conceptualization of materials and their manipulation in early modern Europe. Contributions range widely across the arts and sciences, examining objects and texts, professions and performances, concepts and practices. The book considers subjects...

Exposition : « Remember Me », Amsterdam, Rijksmuseum, jusqu’au 16 janvier 2022

More than 100 Renaissance portraits, from Dürer to Sofonisba. Do you see me? And how do you see me? Powerful emperors, flamboyant aristocrats and well-to-do citizens. Throughout the 15th and 16th centuries, increasing numbers of people had themselves immortalised by the artists of the day. Remember me is about ambition, longing, loss – and how people want to be remembered. The desire to remember and to be remembered is a very old and human need....

Exposition : « À la mort, à la vie. Vanités d’hier et d’aujourd’hui », Lyon, Musée des Beaux-Arts, 27 novembre 2021-7 mai 2022

Vanité [nom féminin (latin vanitas)] – Dictionnaire Larousse. Littéraire : Caractère de ce qui est vain, futile, vide de sens. Art : Composition, nature morte le plus souvent, évoquant les fins dernières de l’homme. L’exposition présente les différentes typologies auxquelles les artistes ont eu recours, du XVe au XXIe siècle, pour rappeler le terme inéluctablement assigné à toute activité humaine, à travers une sélection de près de 150 œuvres d’art : estampes, gravures, dessins, peintures, sculptures et installations....

Conférence : Jérémie Koering, Florian Métral et Dominic-Alain Boariu, Université de Fribourg, 15 décembre 2021, 18h

Prof. Jérémie Koering La ville ornée : introduction à l’étude des façades peintes à l’époque moderne Dr. Florian Métral À l’heure de la ville : horloges astronomiques et cadrans solaires monumentaux dans l’Europe moderne Dr. Dominic-Alain Boariu La chevauchée d’un motif : Curtius se jetant dans le gouffre Université de Fribourg, Institut fribourgeois d’étude de la Renaissance et de l’époque moderne, le 15 décembre 2021 à 18h00.

Appel à contribution : « Entre anges et démons. Les êtres surnaturels au Moyen Âge et aux premiers temps modernes », Fribourg, Université de Fribourg, 7-8 mars 2022, date limite le 1er décembre 2021

Ces journées sont consacrées aux êtres spirituels (anges, démons et esprits) qui occupent une place prépondérante dans l’art et la culture de l’Europe médiévale. Les représentations des acolytes de la divinité et des compagnons du diable au sein de la philosophie, de la théologie, de la littérature, des arts, de l’histoire et de la musique nous éclairent aussi sur les échanges interculturels médiévaux. Les pistes d’investigation sont envisageables selon différentes perspectives méthodologiques, et visent à...

Séminaire : Ralph Dekoninck, “Deformitas te format, ou l’invention de la sainteté par l’image. Pour une approche renouvelée de l’imagerie du martyre au premier âge moderne”, Université de Genève, en présence et en ligne, 17 novembre, 12h15-13h45

Dans le cadre du séminaire Actualité de la recherche, organisé conjointement par le Département d’histoire de l’art et de musicologie de l’Université de Genève et la HEAD – Genève, aura lieu la conférence : “Deformitas te format, ou l’invention de la sainteté par l’image. Pour une approche renouvelée de l’imagerie du martyre au premier âge moderne” par Ralph Dekoninck (Université catholique de Louvain). Le mercredi 17 novembre 2021 de 12h15 à 13h45,  en présence et visioconférence. Adresse : Uni Bastions, salle B 214 (rue...

Appel à contribution : « Forging Ahead. Fakes, Fabrications, and Facsimiles », Los Angeles, University of California, 5-6 mai 2022, date limite le 29 novembre 2021

A two-day conference: Thursday, May 5-Friday, May 6, 2022 William Andrews Clark Memorial Library, University of California, Los Angeles Plenary speakers: Siân Echard (Professor of English, University of British Columbia); Aaron T. Pratt (Carl & Lily Pforzheimer Curator of Early Modern Books and Manuscripts, Harry Ransom Center, University of Texas, Austin); and Robert Spoo (Chapman Distinguished Professor of Law, University of Tulsa). View the full CFP in a new window (PDF) Source

Parution : Benjamin Deruelle, Pascal Bastien, Lyse Roy (dir.), « Émotions en bataille, XVIe-XVIIIe siècle. Sentiments, sensibilités et communautés d’émotions de la première modernité », Paris, Hermann, 2021

Puissante, constructive et active, l’émotion est un lien social et un facteur de solidarité. Elle est à la source de nombreuses nouveautés associées à la première modernité et constitue le moteur d’importants basculements de l’ordre ancien. Alors que les expériences émotionnelles des acteurs et des observateurs peuvent différer radicalement, elles peuvent aussi être étroitement liées par l’interaction sociale, les représentations culturelles et visuelles et la médiatisation. C’est cet univers extraordinairement riche que nous proposons de...

Appel à articles : “Settling Sophonisba Rediscovering a lost figure in the early modern European imagination”, Nordic Journal of Renaissance Studies, date limite le 1er novembre 2021

Résumé Early modern European dramatists, poets, and painters took a striking interest in the Carthaginian noblewoman Sophonisba (c.235-203 BC) who chose to poison herself to avoid the humiliation of becoming a Roman captive. A minor character in Roman and Greek historical sources such as Livy’s Ab urbe condita, Plutarch’s Life of Scipio, and Appian’s Punic Wars, Sophonisba became a popular heroic figure in early modern Europe across national and confessional borders. Why did a seemingly...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search